Le SIDP défend son projet pour la patinoire à Porrentruy

Le comité du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy a commenté le rapport d’expert ...
Le SIDP défend son projet pour la patinoire à Porrentruy

Le comité du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy a commenté le rapport d’expert dévoilé récemment par les opposants au projet de rénovation et d’agrandissement de la patinoire d’Ajoie et de Clos du Doubs

SIDP Les porteurs du projet du SIDP pour la rénovation et l'agrandissement de la patinoire de Porrentruy répondent aux opposants (de gauche à droite: Claude Hêche, président du comité de soutien, Gérard Meyer, président du comité de pilotage, Stéphane Babey, président du SIDP, Gabriel Voirol, vice-président du SIDP).

Le SIDP répond aux accusations des opposants au projet de rénovation et d’agrandissement de la patinoire d’Ajoie et de Clos du Doubs à Porrentruy. Le comité du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy a présenté ce lundi matin le message adressé aux citoyens en vue des votations communales du 1er juillet. Le document comporte 23 pages avec 2 pages pour les arguments des opposants. Les porteurs du projet en ont profité pour revenir sur le rapport d’expert présenté vendredi dernier par le MCCR, le Mouvement des communes et citoyens responsables. Ils ont également réagi, en pas moins de 16 points, aux accusations des opposants.

 

Le SIDP commente le rapport d’expert et se défend

Le comité du SIDP note, tout d’abord, sa satisfaction quant aux chiffres contenus dans le rapport de l’expert Bernard Dafflon qui présentent seulement de « petites différences ». Il relève que le document ne conteste pas les charges et les produits du projet. Quant aux investissements, le comité du SIDP estime que l’expert a commis une erreur en considérant que le montant restant à couvrir pour deux surfaces de glace – soit 777'000 francs - serait à la charge des communes. Le SIDP s’est, en effet, toujours engagé à limiter la dette résiduelle à 13 millions de francs.

Le comité du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy conteste également toute forme d’illégalité dans la procédure de conduite du dossier. Il note que cette accusation des opposants ne figure pas dans le rapport Dafflon. Le comité du SIDP n’accepte pas non plus l’accusation d’avoir « bidouillé » le dossier, comme l’affirme le Mouvement des communes et citoyens responsables. Il la qualifie de « grave et diffamatoire » et relève qu’elle ne repose sur aucune constatation du rapport Dafflon.

Tout comme l’expert mandaté par le MCCR, le comité du SIDP reconnaît qu’il n’existe pas de projets sans risques mais précise que les taux d’intérêts ont été calculés sur une offre concrète d’un établissement bancaire. Il s’insurge, par ailleurs, contre toute forme de remise en cause des soutiens financiers obtenus via les milieux économiques et les collectivités publiques. Enfin, le comité du SIDP reconnaît une erreur, soit d’avoir communiqué, à l’époque, le chiffre de 17 millions de francs pour le premier avant-projet dit « des utilisateurs ». Il prévient toutefois qu’une telle somme ne permettrait pas, aujourd’hui, de construire une patinoire aux normes et donc fonctionnelle.

Le vice-président du SIDP, Gabriel Voirol, évoque son appréciation du rapport Dafflon :

Plus de 6 millions de soutiens financiers

A noter encore que le comité du SIDP a précisé le montant actualisé des soutiens obtenus jusqu’à présent. Le chiffre a augmenté de 140'000 francs pour dépasser les 6 millions. En comptant la subvention de 990'000 francs de la ville de Porrentruy, il reste donc 627'750 francs à trouver pour atteindre la dette résiduelle de 13 millions.

Enfin, le SIDP tiendra une séance d’information publique ce mercredi à 20h à la halle polyvalente à Cornol. /comm + fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus