Yves Gigon va passer à l’UDC Jura

Yves Gigon va passer dans les rangs de l’UDC Jura. Le député de Courgenay nous a confirmé sa ...
Yves Gigon va passer à l’UDC Jura

Le député de Courgenay a pris sa décision : élu PDC, il va rejoindre les rangs du parti agrarien

Yves Gigon Yves Gigon: direction l'UDC Jura (photo archive)

Yves Gigon va passer dans les rangs de l’UDC Jura. Le député de Courgenay nous a confirmé lundi sa décision de rejoindre le parti agrarien dans un délai qui reste à définir. Il a d’ailleurs participé à l’assemblée de l’UDC vendredi dernier à Bassecourt. Pour rappel, l’élu ajoulot avait claqué la porte du PDC suite à la non-élection de Pauline Queloz à la présidence du Parlement jurassien. Il siège aujourd’hui en indépendant aux côtés de Pauline Queloz justement, et de Raoul Jaeggi.

 

« Le transfert va se faire ». Ce sont les mots d’Yves Gigon. Reste à savoir quand le changement de parti va s’opérer. « C’est une question de temps et de procédure », nous dit Yves Gigon, qui souhaite accomplir cette démarche dans les normes. Avant son transfert, l’élu ajoulot va consulter Pauline Queloz et Raoul Jaeggi pour voir s’il existe encore une possibilité de créer formellement un groupe indépendant jusqu’au terme de la législature. Une démarche qui semble bien compromise suite au refus du Bureau du Parlement, qui s’est basé sur la loi d’organisation du législatif cantonal. Yves Gigon entend également demander à l’UDC son accord pour siéger avec elle. Le politicien veut en quelque sorte acter sa venue au sein de son nouveau parti. Concernant son avenir politique, le député dit ne pas encore y avoir réfléchi. Mais s’il participe à une nouvelle élection, quelle qu’elle soit, ce sera donc sur une liste UDC.

 

En indépendant jusqu’au bout de la législature ?

Yves Gigon pourrait-il siéger au Parlement avec l’UDC dès le transfert acté ? Pour l’intéressé, ça doit pouvoir se faire. Mais pas pour le Bureau du Parlement. Selon lui, le député de Courgenay devra siéger en indépendant jusqu’au bout de la législature. S’il n’y a pas de possibilité de créer de nouveau groupe parlementaire en cours de route, il n’y en a pas non plus pour changer de parti. Yves Gigon a été élu comme PDC : il ne peut donc rejoindre que le PDC. En résumé, le Bureau dit que l’élu ajoulot peut se dire UDC, mais il n’aura pas de reconnaissance institutionnelle. Le parti agrarien pourrait en revanche – s’il le souhaite –  « offrir » à Yves Gigon un siège qu’il détient dans une commission parlementaire.

 

Sans doute que ce transfert à venir va encore faire parler de lui. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus