Encore une bonne année pour l’ECA Jura

Le résultat 2017 de l’Établissement cantonal d’assurance présente un bénéfice de plus de 6 ...
Encore une bonne année pour l’ECA Jura

Le résultat 2017 de l’Établissement cantonal d’assurance présente un bénéfice de plus de 6,4 millions de francs, les sinistres ont été relativement peu nombreux alors que les placements boursiers ont beaucoup rapporté

ECA

2017 restera dans les annales de l’ECA Jura. L’Établissement cantonal d’assurance immobilière et de prévention a enregistré un bénéfice de plus de 6,4 millions de francs l’an dernier, contre 3,4 millions en 2016. Plusieurs facteurs expliquent ce bon résultat présenté mercredi matin : les sinistres ont été relativement peu nombreux et les placements boursiers particulièrement performants.

139 cas d’incendie pour un montant de 3,2 millions de francs ont été enregistrés en 2017, un chiffre bien en dessous de la moyenne 1979-2017 qui se situe à 385 cas pour 4,15 millions de francs. La tendance est encore plus marquée concernant les dommages dus aux éléments de la nature. 270 cas ont été recensés l’an dernier pour un montant total de 700'000 francs contre 878 cas pour 2,15 millions en moyenne. La bourse a également été favorable à l’ECA Jura. Le rendement des titres et placements de capitaux a atteint 6,3% en 2017.    

 

Des rabais pour les assurés

Ces résultats sont qualifiés de réjouissants par les responsables de l’Établissement cantonal d’assurance. Un rabais de 20% a d’ores et déjà été accordé aux assurés sur les primes de 2018. L’ECA Jura fêtera l’an prochain ses 40 ans et des provisions ont été effectuées en vue de cet anniversaire. « Si les choses tournent bien, on devrait pouvoir présenter à nos assurés un rabais substantiel », nous a indiqué le directeur de l’institution, François-Xavier Boillat.

 

Davantage de sinistres en 2018

Le résultat 2018 promet toutefois d’être différent de celui de 2017. Le nombre de sinistres dus aux éléments de la nature risque d’être plus important, en raison notamment des tempêtes qui ont frappé la région en début d’année et des inondations à St-Ursanne. « Le résultat ne sera connu que le 31 décembre mais les sinistres enregistrés jusqu’à maintenant ne doivent pas poser de problèmes particuliers. Nous restons dans une moyenne tout à fait supportable pour l’ECA Jura », a souligné François-Xavier Boillat. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus