L’art de la résistance et du réconfort au Noirmont

Pour la dixième année consécutive, la Nef du Noirmont organise son exposition d’été
L’art de la résistance et du réconfort au Noirmont

Pour la dixième année consécutive, la Nef du Noirmont organise son exposition d’été

La Nef, l'ancienne église du Noirmont La Nef, l'ancienne église du Noirmont, accueillera l'exposition "Ohm sweet Ohm" du 24 juin au 16 septembre

Ils seront onze artistes à investir la Nef du Noirmont. L’exposition d’été « Ohm sweet Ohm » se tiendra du 24 juin au 16 septembre dans l’ancienne église taignonne. Les thèmes abordés cette année : la résistance, mais aussi le réconfort que l’on peut ressentir chez soi. De la locution « Home sweet home » (« Bienvenue à la maison », en anglais), on passe donc à « Ohm sweet Ohm », l’ohm étant l'unité de résistance électrique, symbolisant la force d'opposition d'un conducteur au passage du courant.

Des vidéastes, plasticiens et performeurs interpréteront donc ces deux idéaux, presque antagonistes : comment lier la résistance, qu’elle soit électrique ou physique, au réconfort que l’on peut ressentir chez soi ?

Parmi les artistes qui prennent part à cette exposition le Jurassien Augustin Rebetez. Comme les dix autres invités, Suisses et Français,  il a déjà exposé à la Nef lors de divers événements.

 

Une exposition qui met en avant la médiation culturelle

Tout l’été, l’exposition sera également rythmée par des visites animées, des ateliers de sculptures en papier ou encore un parcours d’énigmes. Un forum sera également organisé le 19 août : l’artiste Justine Desnos proposera une performance et livrera ainsi son interprétation de la résistance. Mais avant cela, le vernissage de l’exposition : il se tiendra le dimanche 24 juin à 11 heures, en présence des artistes. Plus d’informations ici. /comm+cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus