Haute-Sorne : instruction pénale ouverte en octobre déjà

Le Ministère public indique que l'enquête pénale concernant la gestion de la commune de Haute-Sorne a été ouverte en octobre et non en juin comme laissé entendre mardi soir lors du Conseil général. Le maire, Jean-Bernard Vallat, a eu des mots durs jugés illégitimes par le conseiller communal Raoul Jaeggi

Jean-Bernard Vallat, maire de Haute-Sorne, a eu des mots durs mardi soir. Jean-Bernard Vallat, maire de Haute-Sorne, a eu des mots durs mardi soir.

Le ton est monté mardi soir lors du Conseil général de Haute-Sorne. En cause, la nouvelle comme quoi le Ministère public avait ouvert une enquête, le 10 juin, sur la gestion de la commune. Une date que la procureure Laurie Roth a tenue à rectifier. L’instruction pénale a, en réalité, été ouverte le 24 octobre à la suite d’une dénonciation déposée le 19 octobre par Raoul Jaeggi, qui n’était pas encore membre de l’exécutif.

Problème, le Conseil communal n’en a eu vent que récemment, ce qui a provoqué l’ire de Jean-Bernard Vallat, qui a attaqué l’attitude de certains de ses collègues alors que l’ambiance avait retrouvé son calme avec le début de la législature. Le maire se demandant même ouvertement comment était-il possible de continuer comme ça. Des propos jugés illégitimes par Raoul Jaeggi. Le conseiller communal tient à préciser que lui et son groupe n’ont pas rallumé la mèche, la justice ayant suivi son cours.

Quant à l’enquête pénale du Ministère public, elle est loin d'être achevée. La procureure Laurie Roth parle de plusieurs mois avant une possible conclusion. /rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus