Optimiser la biodiversité dans les prairies jurassiennes

AgriJura a fait appel à une entreprise spécialisée dans la copie de prairie extensives
Optimiser la biodiversité dans les prairies jurassiennes

AgriJura a fait appel à une entreprise spécialisée dans la copie de prairie extensives

Daniel Kuster récolte les semences d'une prairie extensive aux Genevez Daniel Kuster récolte les semences d'une prairie extensive aux Genevez

Multiplier les prairies naturelles dans la Jura, pour préserver la biodiversité. C’est l’objectif d’Agrijura. Avec l’appui de la Fondation rurale interjurassienne, la chambre d’agriculture du canton teste un nouveau procédé de copie des prairies extensives. Il s’agit de récolter des semences dans certains champs, pour les planter sur des parcelles similaires. Tout ça dans le but de conserver une multitude d’espèces florales, mais aussi pour préserver la faune locale. Michel Darbellay, directeur d’Agrijura, était aux Genevez lundi pour procéder à cette opération de copie des prairies extensives avec l’entreprise Holosem, qui s’occupe de récolter les semences :

Pour procéder à la récolte des semences, c’est Daniel Kuster qui s’y colle. Il travaille pour l’entreprise Holosem. Munie d’une petite machine électrique, l’E-Beetle, il sillonne les champs pour récupérer un maximum de graines :

Ce procédé de copie des prairies extensives est en phase de test dans le Jura. Si elle est concluante, la pratique pourra être diffusée dans les campagnes jurassiennes. Il y a quelques jours, une telle récolte de semences avait été effectuée à Charmoille. Agrijura et Holosem ont pu y récolter 50 ares de semences, qui pourront être replantée sur un hectare. /cto


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus