Pas d’accélération des remaniements parcellaires

Le Gouvernement jurassien ne prévoit pas de mesures supplémentaires pour activer les remaniements ...
Pas d’accélération des remaniements parcellaires

Le Gouvernement jurassien ne prévoit pas de mesures supplémentaires pour activer les remaniements parcellaires dans le canton

remaniements parcellaires L'état d'avancement des remaniements parcellaires au 1er janvier 2018 dans le canton du Jura.

La mise en place de remaniements parcellaires ne sera pas accélérée dans les communes jurassiennes. Le député suppléant Jean Leuenberger avait demandé au Gouvernement ses intentions sur le sujet dans une question écrite. Il notait qu’un quart des communes ne sont pas encore remaniées à l’heure actuelle, alors qu’un document de 1991 prévoyait de terminer ce processus dans les quinze à vingt ans. Selon l’élu UDC, cette situation est problématique pour les agriculteurs et leur travail en souffre. Il demandait donc au Gouvernement si des mesures étaient prévues pour faciliter les remaniements comme la contrainte, la valorisation des projets ou encore des aides financières supplémentaires. Dans sa réponse, le Gouvernement jurassien indique qu’il n’entend pas remettre en question sa stratégie.  Parmi les raisons invoquées : le manque de financements nécessaires. Le canton réserve un montant fixe de 3,2 millions de francs à ce type d’améliorations et l’état de ses finances ne permet pas de l’augmenter.

Autre explication : la volonté de laisser la décision aux communes. Le Gouvernement n’envisage pas de contraindre ces dernières à effectuer la procédure plus rapidement. Selon la loi, il en aurait pourtant la possibilité, mais il dit privilégier les « démarches volontaires et participatives ». L’exécutif cantonal considère ainsi qu’un projet de remaniement parcellaire doit se faire avec l’accord de ses principaux bénéficiaires. Brusquer les choses ne mènerait donc à rien, selon lui. /nbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus