"Je suis Femen", témoignage d'Alain Margot

Le féminisme du 21ème siècle a perdu une icône. Oxana Shashko était l'amie du réalisateur chaud-de-fonnier ...
"Je suis Femen", témoignage d'Alain Margot

Le féminisme du 21ème siècle a perdu une icône. Oxana Shashko était l'amie du réalisateur chaud-de-fonnier, qui lui a consacré un documentaire nommé "Je suis Femen"

Alain Margot et Oxana Shachko dans nos studios il y a deux ans. Alain Margot et Oxana Shachko dans nos studios il y a deux ans.

Le réalisateur chaux-de-fonnier Alain Margot pleure la disparition d’Oxana Shashko, qui s’est donné la mort lundi. Le cinéaste lui avait consacré il y a quatre ans un documentaire intitulé « Je suis Femen » L’Ukrainienne, co-fondatrice du mouvement féministe y racontait son combat. Aujourd’hui, Alain Margot est dévasté. Nous l’avons joint par téléphone mercredi après-midi, alors qu’il se rendait à Paris pour retrouver les proches de la défunte, ému et encore surpris par la nouvelle.

Alain Margot

Lundi, le féminisme du 21ème siècle a perdu  une icône : Oxana Shachko, la co-fondatrice des Femen. Elle aura marqué les esprits en inventant la marque de fabrique du mouvement : la manifestation seins nus. Après un exil à Paris elle s’est distancée du chemin pris par les Femen en France. Elle préférait défendre ses convictions à travers son activité d’artiste. Le réalisateur chaux-de-fonnier Alain Margot l’a bien connue. Il avait passé plus de 3 ans en Ukraine avec elle pour en tirer le documentaire « Je suis Femen ». Depuis lors, ils sont restés proches et ont partagé de nombreux moments ensemble.

Alain Margot


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus