Baselworld veut convaincre Swatch de rester

Après l’annonce du retrait des marques du Swatch Group du salon horloger, le directeur de la manifestation regrette de ne pas avoir eu le temps de déployer son nouveau concept

« Nous allons nous efforcer de le faire revenir ». Michel Loris-Melikoff n’entend pas laisser filer le groupe Swatch et ses dix-huit marques horlogères sans réagir. Dans une interview au quotidien « Le Temps » ce lundi, le nouveau directeur de Baselworld annonce notamment vouloir moderniser la manifestation, encore incontournable il y a peu, mais qui a perdu de nombreux exposants ces deux dernières années. Dernier séisme en date, le retrait annoncé du groupe Swatch.  Selon son patron, Nick Hayek, la foire horlogère bâloise n’aurait plus de sens pour son entreprise. « Ce n'est pas ce que nous disent les autres marques suisses, dont les attentes ne sont pas toutes les mêmes. Je peux comprendre l'impatience du groupe, mais la décision me déçoit, car je n'ai pas encore eu suffisamment de temps pour élaborer en détail notre concept », rétorque Michel Loris-Melikoff, bien décidé à lancer une opération séduction à destination du numéro un mondial de l’horlogerie. / ats+jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus