Le cor des Alpes, âme helvétique

En cette veille de 1er août, les souffleurs sont en pleine répétition pour être en pleine forme ...
Le cor des Alpes, âme helvétique

En cette veille de 1er août, les souffleurs sont en pleine répétition pour être en forme mercredi, à l’image de Jacques Domont, de Berlincourt

 Jacques Domont arbore fièrement son cor des Alpes.

C’est au réservoir de Berlincourt que Jacques Domont, dit « Jacky », nous accueille ce mardi matin. Sourire aux lèvres, cet amoureux du cor des Alpes est en pleine répétition. « J’aime venir dans ce petit havre de paix, entre le ruisseaux et la forêt », dit-il avec passion. S’il a choisi ce lieu, c’est aussi parce qu'il offre une certaine résonance qui lui permet d’ajuster ses notes. Jacques Domont se propose pour jouer tout d’abord un morceau traditionnel qui envoûte cet endroit de Berlincourt. Puis, il entonne une marche. « De plus en plus de jeunes s’intéressent à cet instrument et il faut savoir se moderniser », souligne-t-il. Il nuance toutefois et affirme qu’il est très important que le cor des Alpes garde avant tout sa vocation traditionnelle. On y joue avec un costume suisse, point final, nous dit le citoyen de Haute-Sorne.

« Jacky » n’a jamais autant de pression et de travail qu’en cette veille de 1er août. « Nous sommes pris une année à l’avance pour cette échéance », sourit-il. Il s’en ira jouer mercredi à deux manifestations dans notre pays, mais les kilomètres ne lui font pas peur, lui qui est membre de l’Académie suisse de cor des Alpes. /mle

Reportage avec Jacques Domont


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus