Des résidents de l’institution Pinos restaurateurs

L’institution Pinos a repris il y a quelques mois le restaurant Chez l’Cabri à Courtemaîche ...
Des résidents de l’institution Pinos restaurateurs

L’institution Pinos a repris il y a quelques mois le restaurant Chez l’Cabri à Courtemaîche

Une partie de l'équipe du restaurant Chez l'Cabri Une partie de l'équipe du restaurant Chez l'Cabri.

Un moyen de créer du lien entre les résidents de Pinos et la population locale. Depuis un peu plus de cinq mois, l’institution, qui accueille des personnes en situation de handicap mental et psychique, a repris le restaurant Chez l’Cabri à Courtemaîche. Une dizaine de résidents y travaillent régulièrement que ce soit à la cuisine ou au service. Ce sont une vingtaine de personnes qui y viennent tous les midis, sans oublier les cafés à la pause et apéritifs en fin de matinée.

Ce lieu connaît un succès inespéré, selon le directeur. Reto Krenger explique qu’au départ l’établissement devait surtout palier les problèmes de place dans le foyer de Pinos, puisque désormais la trentaine de résidents et les employés y mangent aussi. La directrice adjointe, Léonie Gigandet, souligne aussi l’évolution des travailleurs-résidents qui, très rapidement, ont acquis de nouvelles compétences. A travers leur nouveau métier, ces personnes en situation de handicap sont valorisées, ce qui apporte un grand bénéfice dans leur vie de tous les jours. Pour exemple, Reto Krenger revient sur un petit événement qui a marqué une femme du foyer qui se trouvait au service : un client l’a appelée « madame ». C’était une première pour elle. /ncp

A la découverte des cuisines de Chez l’Cabri :

Côté salle, l’ambiance y est plus animée :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus