Une Prévôtoise se souvient du Printemps de Prague

Il y a 50 ans se terminait le printemps de Prague, période de réforme politique et de libéralisation ...
Une Prévôtoise se souvient du Printemps de Prague

Il y a 50 ans se terminait le Printemps de Prague, période de réforme politique et de libéralisation de la Tchécoslovaquie. Une enseignante prévôtoise, d’origine tchèque, se souvient de ces événements qui l’ont amenée jusqu’en Suisse

Vue aérienne de la ville de Prague Vue aérienne de la ville de Prague

Tchèques et Slovaques ont commémoré mardi le cinquantième anniversaire du Printemps de Prague. Dès le mois de janvier 1968, le président tchécoslovaque Alexander Dubček a instauré des réformes politiques et sociales dans le pays, s’éloignant du communisme. Cela a déplu au bloc soviétique, qui craignait que d’autres pays ne suivent cet exemple : il s’est organisé pour mettre un terme à cette révolution. Dans la nuit du 20 au 21 août 1968, les forces armées soviétiques ont donc envahi le pays. Elles ont rapidement pris la ville de Prague et fait plus de 400 morts. 


La Prévôtoise Jana Meier avait 13 ans à l’époque. Ce sont ces événements qui l’ont amenée jusqu’en Suisse. Elle ne retournera en Tchécoslovaquie que trente ans plus tard. Elle témoigne de son parcours :


/nbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus