Saignelégier, l’éphémère chef-lieu de la diplomatie

La journée d’excursion de la Conférence des ambassadeurs s’est tenue dans les Franches-Montagnes ...
Saignelégier, l’éphémère chef-lieu de la diplomatie

La journée d’excursion de la Conférence des ambassadeurs s’est tenue dans les Franches-Montagnes jeudi, en présence de 200 ambassadeurs de la Suisse à l’étranger, du président de la Confédération, Alain Berset et du chef du Département fédéral des Affaires étrangères, Ignazio Cassis

Ignazio Cassis et Alain Berset à leur arrivée à Saignelégier. Crédit photo : Georges Henz Ignazio Cassis et Alain Berset à leur arrivée à Saignelégier. Crédit photo : Georges Henz

Ce sont en quelques sortes les quatre coins du monde qui se sont donné rendez-vous à Saignelégier. Après trois jours passés à Bâle, les diplomates, ainsi que le président de la Confédération, Alain Berset, et le chef du Département fédéral des Affaires étrangères, Ignazio Cassis, devaient gagner les Franches-Montagnes pour vivre la journée d’excursion de la Conférence des ambassadeurs ce jeudi. Or, le voyage ne s’est pas tout à fait passé comme prévu, puisque le train à vapeur qui véhiculait tous ces invités est tombé en panne au Pré-Petitjean. Qu’à cela ne tienne, les 200 invités ont finalement pris le bus et sont arrivés, avec une heure de retard, à Saignelégier, dans une ambiance festive. Un contretemps qui n’a pas entamé le moral des invités, comme le souligne Alain Berset : « On était bien installé dans le train, on avait à boire, à manger, on a eu de bonnes discussions… Je crois que tout s’est très bien passé. »

 

Faire connaître la région

 

Car l’essentiel, c’était de pouvoir arriver à bon port, vaille que vaille, afin de faire découvrir les Franches-Montagnes à ces quelques 200 ambassadeurs qui, pour la plupart, ne connaissaient pas la région, selon Alain Berset : « C’était important pour moi d’emmener ces personnes ici. Je souhaitais qu’ils pensent au Jura quand ils ont des décisions à prendre, quand ils ont des visites à faire. »

 

Mettre en valeur les Franches-Montagnes

Pour David Eray, président du Gouvernement jurassien, c’est un honneur d’accueillir ces officiels dans le canton : «Ça représente une reconnaissance de la Confédération, qui a choisi le Jura pour son excursion. » Un honneur également pour Vincent Wermeille, maire de Saignelégier, qui souhaitait tout mettre en œuvre pour faire honneur à ses invités : « On a préparé les lieux, la Halle-Cantine… je viens d’ailleurs de discuter avec l’ambassadeur au Venezuela, qui n’était jamais venu dans le coin mais qui m’a confié trouver l’endroit magnifique. Ce qu’on veut mettre en valeur, c’est le paysage et les Franches-Montagnes en général. »

La tradition culinaire du coin a aussi été mise en avant : la Halle du Marché-Concours s’est transformée en restaurant haut de gamme pour l’occasion, grâce à la cuisine de Georges Wenger. Les ambassadeurs devaient ensuite prendre part à une balade pour découvrir la nature franc-montagnarde et parcourir la région. Retrouvez les photos de l'événement ici. /cto

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus