Un programme pour faire baisser les coûts d’énergie des PME

Énergie du Jura SA a présenté mardi à des entrepreneurs de la région le programme de subventions ...
Un programme pour faire baisser les coûts d’énergie des PME

Énergie du Jura SA a présenté mardi à des entrepreneurs de la région le programme de subventions PEIK qui a pour but de réduire les charges d’énergie des petites et moyennes entreprises

Photo d'illustration Photo d'illustration

Chauffage, éclairage ou encore ventilation… autant d'équipements qui consomment beaucoup d’énergie. Les PME se retrouvent parfois avec des factures salées et la Confédération veut inciter les petites et moyennes entreprises à améliorer leur efficacité énergétique. Elle a ainsi lancé le programme PEIK qui a été présenté mardi à des entrepreneurs du canton sur l’initiative d’Énergie du Jura SA. La démarche est subventionnée par l’Office fédéral de l’énergie et EDJ. 

 

Des mesures ou corrections à faire

L’idée est de proposer aux PME un audit et d’établir des recommandations concrètes avec des potentiels d’économie en francs et en kilowattheures. « Les entreprises peuvent choisir librement un conseiller de leur région qui vient sur place et visite tous les locaux. Un plan d’action est ensuite établi sur dix à quinze ans pour savoir quelles transformations entreprendre et à quel moment », indique le responsable du secrétariat du programme PEIK. Florian Buchter souligne toutefois qu’il ne s’agit pas uniquement d’investissements à faire mais aussi de simples corrections sur les installations de chauffage ou d’éclairage par exemple. Des corrections qui permettent parfois d’économiser déjà 10% d’énergie. 


Des actions subventionnées 

Les audits réalisés dans le cadre de PEIK sont subventionnés à 50% par l’Office fédéral de l’énergie, jusqu’à hauteur de 1'500 francs. Énergie du Jura SA accorde également une subvention supplémentaire dans le cas de la mise en œuvre de mesures recommandées par l’audit. Ce soutien atteint 25% du coût de la démarche, jusqu’à un montant de 750 francs. /alr

L'interview de Florian Buchter : 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus