Bénéfice malgré un résultat d’exploitation déficitaire pour HJB SA

L’Hôpital du Jura bernois a bouclé l’année 2017 dans les chiffres noirs, malgré un déficit ...
Bénéfice malgré un résultat d’exploitation déficitaire pour HJB SA

L’Hôpital du Jura bernois a bouclé l’année 2017 dans les chiffres noirs, malgré un déficit de 565'000 francs dans son résultat d’exploitation

L'hôpital de Moutier était dans les chiffres noirs en 2017. L'hôpital de Moutier était dans les chiffres noirs en 2017.

Un résultat d’exploitation en chute malgré une hausse de la fréquentation : l’Hôpital du Jura bernois fait face à une situation paradoxale. Les comptes 2017 publiés en début d’été sur le site Internet de l’établissement font état d’une perte de 1'350'000 francs par rapport à 2016 en termes d’exploitation, avec un déficit final de 565'000 francs pour ce poste. Malgré cette perte, l’Hôpital du Jura bernois a terminé l’année dans les chiffres noirs concernant son résultat global, avec un bénéfice de 1'360'000 francs.

 

Plus de cas légers, moins de rémunération

 

Traiter plus de patients ne signifie pas toujours réaliser un meilleur résultat pour un hôpital. L’HJB en a fait les frais l’an dernier. Contacté, le président du Conseil d’administration, Anthony Picard, explique que la fréquentation de l’établissement a effectivement augmenté en 2017, mais que les cas pris en charge étaient plus légers que l’année précédente. Et qui dit cas plus légers, dit aussi moins de rémunération, ce qui s’est traduit par une chute du résultat d’exploitation. Anthony Picard précise que cet état de fait est totalement indépendant de la volonté du management de l’établissement et difficilement explicable. Il ajoute que l’HJB a les moyens de surmonter ce type d’épreuve, tout en admettant que la situation pourrait devenir difficile si elle perdure.

 

Une offre à diversifier

 

Pour contrer ces fluctuations sur lesquels il n’a pas d’influence, l’hôpital essaie de diversifier ses activités pour prendre en charge des cas plus lourd. C’est notamment ce qu’il a fait en mettant sur pied l’Institut de radiologie du Jura bernois en partenariat avec Swiss medical network. La création de cette société sœur a d’ailleurs permis à HJB SA d’améliorer sa situation financière, puisque l’hôpital a vendu l’exploitation de son service de radiologie au nouvel institut. C’est cette transaction qui a permis à l’hôpital de consolider ses comptes pour finalement réaliser un bénéfice.

 

Une situation compliquée à communiquer

 

Si le Conseil d’administration a renoncé à organiser une conférence de presse, contrairement à l’an dernier, c’est parce que la situation impliquant des mécanismes de rémunération complexe était difficile à expliquer, selon Anthony Picard. Il déclare aussi qu’il n’est pas aisé d’annoncer une limitation des investissements. Ces derniers sont en effet passés de 4'000’000 de francs en 2016 à 2'500'000 l’an dernier. Le président du Conseil d’administration conclut en expliquant que cette annonce aurait dû se faire en parallèle à celle de la transformation en filiale du site prévôtois de HJB SA, et qu’il ne fallait pas tout mélanger.

 

Un développement qui se poursuit malgré tout

 

Et notez encore que malgré cette baisse de régime, l’Hôpital du Jura bernois a poursuivi son développement en engageant 21 personnes pour passer à 800 employés et un total de 622 équivalents plein temps. /ast


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus