Baselworld : inscriptions en hausse, malgré le départ du groupe Swatch

Le nouveau patron confirme que le salon horloger aura bien lieu en 2019 et 2020.
Baselworld : inscriptions en hausse, malgré le départ du groupe Swatch

Le nouveau patron confirme que le salon horloger aura bien lieu en 2019 et 2020

Le départ du groupe Swatch risque de porter un coup à Baselworld. Le départ du groupe Swatch risque de porter un coup à Baselworld.

La foire mondiale de l'horlogerie et de la bijouterie Baselworld compte actuellement un nombre d'inscriptions supérieur à celui de l'année dernière à la même période. Ceci malgré le départ fracassant du groupe Swatch, annoncé fin juillet, a déclaré jeudi le nouveau directeur du salon, Michel Loris-Melikoff.

Ce dernier n'a pas souhaité s'étendre sur l'apport financier que représentait la participation de l'horloger biennois à Baselworld lors de l'entretien accordé au magazine Watch Around. Il a toutefois réfuté la somme de 50 millions de francs évoquée ces dernières semaines dans la presse.

Le nouveau patron a par ailleurs confirmé que Baselworld aura bien lieu en 2019 et 2020. La nouvelle stratégie de la foire sera présentée lors de l'édition 2019.


Un départ fracassant

Dévoilée fin juillet, la décision du groupe Swatch de ne plus prendre part à la grand-messe bâloise a résonné comme un coup de tonnerre. Selon le patron de l'horloger biennois, Nick Hayek, une foire comme Baselworld n'a plus de sens pour son groupe.

L'absence du numéro un mondial de l'horlogerie - et de ses dix-huit marques - risque de porter un sérieux coup à Baselworld, qui a déjà subi la défection de nombreux exposants.

Lors de l'édition 2018, le nombre d'exposants a dégringolé de plus de moitié sur un an à environ 650, ce qui a poussé MCH à inscrire un amortissement de quelque 100 millions de francs au titre de l'exercice 2017. /comm+gtr

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus