Nouvelle rencontre au sommet à Moutier

Les différentes parties ont fait part de leurs doléances à la conseillère fédérale Simonetta ...
Nouvelle rencontre au sommet à Moutier

Une séance tripartite a réuni lundi soir la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et des délégations exécutives de Berne, du Jura, puis de la cité prévôtoise

Simonetta Sommaruga Le maire Marcel Winistoerfer accueille la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga à l'hôtel-de-ville. "Je commence à connaître Moutier", a-t-elle glissé.

Le dialogue a repris pour tenter d’apaiser les esprits et d’aller de l’avant à Moutier. Une nouvelle séance tripartite s’est tenue lundi soir à l’hôtel-de-ville entre la Confédération, le canton de Berne et le canton du Jura, avec la participation du Conseil municipal de la cité prévôtoise. Objectif : faire le point sur la situation politique qui reste tendue après le vote communaliste du 18 juin 2017. Les recours toujours pendants à la Préfecture du Jura bernois empêchent le processus d’avancer.

 

Démembrement dénoncé

Cette séance en présence de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga s’est tenue dans la confidentialité. Autrement dit, aucune communication n’a été faite dans l’immédiat. On ne connaît donc pas, pour l’instant, les doléances émises par les cantons de Berne et du Jura, emmenés par le conseiller d’Etat Pierre Alain Schnegg et le ministre Charles Juillard. Il a sans doute été question de la lenteur de la procédure et de la vente de l’hôpital de Moutier, annoncée cet été par Berne. Mécontent de cette précipitation et demandant la suspension de cette vente, le Jura a voulu rappeler à la Confédération son engagement de superviser le processus, et son devoir de jouer son rôle d’arbitre. Le Conseil-exécutif, lui, a probablement rappelé l’indépendance de la justice dans ce dossier. Au sujet de l’hôpital, il avait par ailleurs déjà affirmé que la vente du site de Moutier était l’affaire du Conseil d’administration de l’HJB.

 

 

Tout juste sait-on que le Conseil municipal prévôtois – dont la minorité anti-séparatiste a pu s’exprimer devant la conseillère fédérale, selon le maire Marcel Winistoerfer – a dénoncé ce qu’il a déjà qualifié de démembrement de Moutier par Berne. Outre le point sensible de l’hôpital, la formation des polymécaniciens du CEFF a été délocalisée à St-Imier et l’ORP a été fermée, pour citer deux exemples pointés du doigt.

 

Accueil de « Moutier, ville jurassienne » et de « Belprahon dit OUI »

A son arrivée à l’hôtel-de-ville, Simonetta Sommaruga a reçu un cadeau de « Moutier, ville jurassienne » : une caricature de Bovée montrant la conseillère fédérale qui ferme les yeux devant le rythme dicté par le canton de Berne dans le traitement des recours, au nom de la séparation des pouvoirs. Simonetta Sommaruga a aussi reçu une boîte de Pavés de Moutier en chocolat, « rappel d’une époque que nous ne souhaitons jamais revivre dans la cité », écrit « Moutier, ville jurassienne ». Et qui ajoute : « Par votre visite du 3 septembre à Moutier, vous avez une occasion unique de rétablir l’équilibre de la situation entre la municipalité qui fait face à des difficultés grandissantes, dues à la menace d’invalidation du scrutin du 18 juin 2017, et les institutions et mouvements politiques bernois et probernois qui pratiquent une obstruction délibérée au transfert de la ville à l’Etat jurassien ».

 

Autre groupe séparatiste présent pour accueillir Simonetta Sommaruga : « Belprahon dit OUI ». Une délégation a déployé une banderole où l’on a pu lire « Ne nous oubliez pas ». Histoire de rappeler que, selon le groupe, la commune n’a pas voté en toute connaissance de cause après le scrutin qui s’est tenu à Moutier, et qui n’est pas validé à ce jour.

 

Du côté anti-séparatiste enfin, aucun groupe ne s’est manifesté avant la tenue de la séance tripartite.

 

A noter qu'une nouvelle séance tripartite, sans les autorités prévôtoises, doit se dérouler la semaine prochaine. /rch

Moutier Le conseiller d'Etat bernois Pierre Alain Schnegg (à gauche) et le ministre jurassien Charles Juillard tout sourire… de façade ?

Simonetta Sommaruga La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga (à gauche) reçoit les présents offerts par la porte-parole de "Moutier, ville jurassienne" Corinne Schwab.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus