Ça chauffe pour les mauvaises herbes de Delémont

La ville de Delémont a fait l'acquisition d'une machine de désherbage. Le principe est simple ...
Ça chauffe pour les mauvaises herbes de Delémont

La ville de Delémont a fait l'acquisition d'une machine de désherbage. Le principe est simple, l'engin projette de la vapeur d'eau sur les plantes

Les plantes indésirables subissent un choc thermique jusqu'aux racines Les plantes indésirables subissent un choc thermique jusqu'aux racines

Une machine à vapeur se promène depuis quelques jours dans les rues de la capital jurassienne. La ville a présenté lundi sa nouvelle désherbeuse. Cet engin chauffe de l’eau à 120 degrés. Les employés de la voirie n’ont plus qu’à gicler la vapeur sur les herbes indésirables. L’appareil n’utilise aucun produit chimique. Il nécessite toutefois une chaudière au diesel pour faire bouillir l’eau. La désherbeuse est installée sur un chariot électrique et peut être déplacée partout facilement. Ce nouveau système est plus confortable pour les employés de la voirie qui n'ont plus à s'accroupir pour arracher les mauvaises herbes à la main. 

Une machine contre trois employés

La ville a investi près de 40'000 francs pour ce dispositif de désherbage. Un montant économisé sur le travail effectué jusqu’à présent à la main par trois employés. /lse



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus