Le Bureau du Parlement dit non à Yves Gigon

L'institution refuse que l'ex-député PDC intègre le groupe UDC au parlement, comme il en avait ...
Le Bureau du Parlement dit non à Yves Gigon

L'institution refuse que l'ex-député PDC intègre le groupe UDC au parlement, Yves Gigon dénonce une volonté « d'emmerder le monde »

Yves Gigon

Le Bureau du Parlement jurassien refuse qu’Yves Gigon intègre le groupe UDC. Dans un communiqué transmis lundi matin, il explique appliquer la loi d’organisation du Parlement en rejetant la requête de l’ex-député PDC. Il considère qu’Yves Gigon a été élu sous la même dénomination de liste que les élus PDC du district de Porrentruy, et que de ce fait, il ne peut rejoindre un autre groupe que le PDC. Selon le Bureau du Parlement, l'élu ne peut que garder le statut de député indépendant jusqu’à la fin de la législature. Pour justifier son refus, l'institution fait référence à l’article 11 de la loi d’organisation du Parlement explique sa présidente Anne Froidevaux :

Anne Froidevaux, présidente du Parlement

La décision a fait bondir Yves Gigon, qui siège en indépendant depuis son retrait du PDC. Selon l’avis du Service juridique auquel l’élu ajoulot se réfère, « un député peut poursuivre son mandat soit en se rattachant à un autre groupe, soit en n’adhérant à aucun autre groupe ». « A part cette volonté d'emmerder le monde, je ne vois pas pourquoi le Bureau ne suit pas cet avis » a réagi Yves Gigon, très remonté contre la décision du Bureau du Parlement :

La réaction d'Yves Gigon

Le Bureau du Parlement précise que l’existence d’une voie de recours contre cette décision est incertaine, mais que la Cour constitutionnelle pourrait être saisie de ce cas. /lad+jpi+comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus