Le Jura à côté de la plaque ?

Les Jurassiens se prononceront certainement sur une baisse du prix des plaques des véhicules ...
Le Jura à côté de la plaque ?

Un comité lance une initiative cantonale visant une baisse du prix des plaques des véhicules

Comité d'initiative Le comité d'initiative rassemble notamment, de gauche à droite, Philippe Eggertswyler, Yves Gigon, Alain Bohlinger, Raoul Jaeggi (président), Pierre-Arnauld Fueg (TCS) et Sébastien Lovis (ACS).

Les Jurassiens se prononceront certainement sur une baisse du prix des plaques des véhicules. Un comité présidé par le député indépendant Raoul Jaeggi –  formé d’élus de différents partis, mais aussi de la section jurassienne du Touring Club Suisse et de la section Les Rangiers de l’Automobile Club de Suisse – a lancé ce vendredi une initiative cantonale en ce sens. La récolte des 2'000 signatures nécessaires démarrera le 26 septembre prochain.

 

Le texte demande que le mode de calcul de l’impôt sur les véhicules soit modifié pour s’approcher significativement de la moyenne suisse par catégories. Rédigée en termes généraux, l’initiative invite le Parlement jurassien à modifier la législation. « Les taxes dans le Jura sont souvent 300% plus élevées que la moyenne nationale. On ne peut plus vivre avec ça. On paie dans le canton 465 francs pour une Fiat 500, alors que la moyenne suisse est de 156 francs », souligne Pierre-Arnauld Fueg, président de la section jurassienne du TCS.

 

Trente millions d’encaissés, quinze de dépensés

Le comité d’initiative note que les Jurassiens sont ceux qui paient le plus cher dans quasiment tous les cas, alors que le canton est celui qui investit le moins par kilomètre dans toute la Suisse. Il ajoute également que « Le Jura encaisse près de 30 millions de francs pour les plaques et dépense moins de 15 millions pour l’entretien, la construction et l’exploitation des routes, selon les chiffres communiqués. De plus, une somme importante concernant la part cantonale à la construction de l’A16 n’est désormais plus dépensée ».

 

Le comité d’initiative souhaite que les autorités cantonales proposent une solution pour que le prix des plaques baisse pour tendre vers la moyenne nationale. « Nous souhaiterions qu’une taxe de base soit la même pour tous, puis multipliée par un coefficient dit du pollueur-payeur, par rapport aux émissions de CO2. Ce modèle-là existe déjà. Il est praticable, clair et précis », dit Pierre-Arnauld Fueg.

 

Les auteurs de l’initiative ont créé un site internet (juratropcher.ch) /rch

 

Le président du comité d’initiative, Raoul Jaeggi, était l’invité du journal de 12h15 sur RFJ. Interview à (ré)écouter ci-dessous :

Raoul Jaeggi

Du côté du Gouvernement jurassien, on prend acte du lancement de cette initiative. Le ministre de l’environnement, David Eray, réagit à l’argument selon lequel le Jura encaisse 30 millions pour les plaques, alors qu’il en dépense moins de 15 pour les routes (à écouter ci-dessous) :

David Eray

Plaque La plaque réalisée par le comité d'initiative pour dénoncer le prix des taxes dans le Jura.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus