« Des nouvelles très réjouissantes arrivent à Moutier »

Conseiller municipal en charge de l’économie, Pascal Eschmann a tenu à faire le point sur les ...
« Des nouvelles très réjouissantes arrivent à Moutier »

Le dicastère de l’Economie, de l’Urbanisme et de l’Environnement de la cité prévôtoise fait le point sur des projets immobiliers et industriels qui sont à bout touchant

 Moutier pourrait bientôt connaître un boom immobilier et industriel.

« Le potentiel de développement est utilisé à Moutier. La ville n’est pas un no man’s land, les choses bougent concrètement ! ». Conseiller municipal en charge de l’économie, Pascal Eschmann a tenu à faire le point, vendredi, sur les projets immobiliers et industriels qui sont en phase d’aboutissement dans la cité prévôtoise. Des emplois seront créés et de nouvelles habitations vont permettre à la population de croître. « C’est un cri du cœur ! Il faut tordre le cou aux rumeurs qui sont savamment entretenues par des gens pas toujours au fait et au courant de ce qui se passe. La situation économique ne stagne pas à Moutier », dit Pascal Eschmann. Qui ajoute : « Nous sommes dans l’incertitude politique depuis le vote communaliste du 18 juin 2017, mais les projets pour la ville ne se sont pas arrêtés du jour au lendemain. Nous sommes donc régulièrement en contact avec la promotion économique bernoise et la promotion économique jurassienne. Le travail réalisé nous permet aujourd’hui de proposer des surfaces pour le développement de Moutier ».

 

Les Laives se remplissent

Dans les faits, le dicastère de l’Economie, de l’Urbanisme et de l’Environnement a d’abord évoqué la zone industrielle des Laives. Une première usine a été inaugurée l’an dernier et 65 emplois ont été créés. Une deuxième usine est en voie d’achèvement et emploiera 18 personnes dans le secteur de l’artisanat. Deux constructions supplémentaires démarreront l’an prochain et permettront la création d’une trentaine de postes de travail. D’autres projets d’implantation sont par ailleurs en cours à la suite de demandes formulées par deux entreprises actives dans la mécanique et l’horlogerie. Il restera alors aux Laives une surface disponible de 15'000 m2.

 

Pascal Eschmann a aussi fait le point sur le projet « Moulindustrie », entre la rue Industrielle et la rue du Moulin. Un contrat avec un grand groupe zurichois va être signé et marquera le premier pas concret pour la réalisation d’un complexe immobilier. « Une construction dans les deux ans est très probable », note le conseiller municipal. On évoque des commerces et des locatifs dans cette zone située en plein cœur de la ville.

 

Projets urbains

Le dicastère a également parlé des projets urbains en cours. L’élaboration de plan de quartier « Villa Holzer », dans le secteur de la gare, est achevé. Des bâtiments d’habitation collective doivent sortir de terre. Trente logements sont prévus dans la partie centrale du secteur.  A plus long terme, des possibilités de construire seront offertes en bordure de la rue des Gorges et le long de la rue de l’Avenir. La villa Holzer est maintenue avec ses abords. Quant à la ratification du plan de quartier « La Poterie », vers le cimetière, elle devrait intervenir le printemps prochain. On y prévoit la construction de 61 appartements résidentiels. Un investisseur s’est manifesté pour réaliser 40 logements sur ce site.

 

Pascal Eschmann s’est enfin exprimé sur les espaces Gare-Nord et Gare-Sud. Pour ce dernier, la Municipalité va organiser une séance de travail avec le canton de Berne et les CFF. Il s’agira de définir les modalités de planification de ce pôle de développement cantonal, qui a d’ores et déjà le soutien bernois et jurassien. Quant au projet Gare-Nord, la préparation d’un concept définitif pourrait être confiée à un bureau d’ingénieurs. La réalisation est prévue à l’horizon 2020.

 

Bilan un an après la fermeture de la Verrerie

Le conseiller municipal en charge de l’économie a encore tenu à faire un état de la situation un an après l’annonce de la fermeture d’AGC Verres industriels SA. Sur les 90 personnes licenciées, 72 ont trouvé une solution à ce jour. Et sur les 18 personnes restantes, 6 sont encore en activité sur le site.12 employés n’ont pas encore trouvé de solution.

 

Quant au volet immobilier, les immeubles locatifs comprenant 42 appartements et une villa ont trouvé acquéreur. D’importants travaux de rénovation sont prévus. En ce qui concerne le site industriel, deux contrats de location ont permis de sauvegarder 8 emplois. La vente du site est en bonne voie et se fera cette année encore. Elle contribuera à maintenir des postes de travail à Moutier. 5'000 m2 sont actuellement occupés et une cinquantaine de nouveaux emplois devraient être créés. Les 26'000 m2 disponibles devraient être réhabilités, puisque des entreprises sont en contact avec le futur acheteur. « Ces opérations sont des bonnes nouvelles pour la ville », note Pascal Eschmann. /rch


Actualisé le

 

Articles les plus lus