Plus de surveillance pour les cours d'eau jurassiens

L’Office cantonal de l’environnement prend des dispositions pour contrôler aussi les petits ...
Plus de surveillance pour les cours d'eau jurassiens

L’Office cantonal de l’environnement prend des dispositions pour contrôler aussi les petits cours d’eau afin de sauvegarder la biodiversité

Ecrevisse Les petits cours d'eau jurassiens sont l'un des derniers refuges en Suisse de l'écrevisse à pattes blanches, très sensible à la qualité des eaux (photo: canton du Jura).

Le Jura va mieux surveiller la qualité de l’eau des rivières et notamment des petits cours d’eau. L’Office cantonal de l’environnement entend renforcer son programme en la matière. Le suivi usuel des principaux cours d’eau – le Doubs, l’Allaine, la Birse, la Sorne et la Scheulte – sera complété par trois nouveautés, dans le cadre des budgets actuels. La première consiste à organiser une surveillance spécifique des petits cours d’eau, selon un tournus sur quatre ans par bassin versant. Huit à douze points de prélèvement complémentaires à ceux installés sur la rivière principale seront mis en place pour des campagnes d’analyse mensuelle. La deuxième permettra de renforcer le spectre d’examen des micropolluants sur l’ensemble des cours d’eau. Enfin, la troisième disposition vise à réaliser des campagnes de mesures en continu, au moyen d’une sonde mobile, par exemple, lors de dysfonctionnement d’une station d’épuration ou d’épandages de purin inappropriés.

Le chef de l’Office cantonal de l’environnement, Patrice Eschmann, était l’invité du journal de 12h15. Il revient sur ces mesures, à commencer par la première qui vise à surveiller de manière spécifique les petits cours d’eau :

Plusieurs buts et un constat

Le suivi renforcé de la qualité des eaux doit permettre d’identifier les sources de pollution, de cibler des actions de remédiation et de contrôler l’efficacité des mesures prises. Il doit également permettre d’informer régulièrement la population et d’agir en faveur de la sauvegarde de la nature.

Toutes ces dispositions émanent d’un constat : l’office cantonal de l’environnement note que la qualité de l’eau est globalement meilleure depuis 40 ans mais que le développement de la chimie de synthèse représente une menace sérieuse, en particulier pour les cours d’eau de faible débit. La Confédération a d’ores et déjà pris des mesures qui seront appliquées par les cantons. Plus de 60% des micropolluants présents dans les eaux usées dans le Jura seront ainsi traités dans un horizon de 3 à 5 ans avec l’équipement des stations d’épuration de Porrentruy et de Delémont. Un plan d’actions cantonal de réduction des pesticides sera, par ailleurs, lancé cette année encore. /comm + fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus