Homicide de Tramelan : mise au point avec le directeur des Perce-Neige

Vincent Martinez précise que l’auteur du drame ne souffre pas de maladie psychique mais d’autisme ...
Homicide de Tramelan : mise au point avec le directeur des Perce-Neige

Vincent Martinez précise que l’auteur du drame ne souffre pas de maladie psychique mais d’autisme avec troubles graves du comportement. Il nous explique comment son institution accompagne ce type de cas

Vincent Martinez, directeur de la Fondation des Perce-Neige. Vincent Martinez, directeur de la Fondation des Perce-Neige.

L’homicide de Tramelan est encore dans toutes les mémoires, c’était il y a un peu plus de deux semaines. Après le choc, vient le temps des interrogations.

En effet, ce drame pose la question de la prise en charge des personnes violentes souffrant de handicap, notamment dans la région. En l’occurrence, l’homme qui a avoué être l’auteur des coups de couteau, est un jeune adulte de 19 ans, un autiste atteint de troubles du comportement sévères.

Il était placé par la justice bernoise des mineurs dans la seule institution de l’Arc jurassien adaptée à ce genre de cas. Il s'agit de la Fondation des Perce-Neige aux Hauts-Geneveys dans le canton de Neuchâtel.

Son directeur, Vincent Martinez, a accepté notre invitation dans Place publique. Sans pouvoir parler de l’affaire de Tramelan en particulier, il a tenu à clarifier le contexte de ce tragique épisode et à répondre aux questions qui se posent.

Entretien avec Vincent Martinez

Des propos recueillis par Gabriel de Weck dans l'émission Place publique. /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus