Débat animé sur l’avenir de l’administration de Delémont

La Municipalité de Delémont veut étoffer son administration. Le Conseil communal souhaite créer ...
Débat animé sur l’avenir de l’administration de Delémont

Le Conseil de ville doit se prononcer sur la création de 18,6 nouveaux emplois plein temps pour le fonctionnement communal. Pure Politique a ouvert la discussion ce mercredi

Pure Politique On a débattu de l'avenir de l'administration communale de Delémont mercredi soir dans Pure Politique. De gauche à droite: Céline Robert-Charrue (Alternative de gauche), Pierre Brulhart (PS), Raphaël Chalverat (journaliste RFJ), Patrick Chapuis (PCSI), Pierre Chételat (PLR) et Laurence Studer (UDC).

La Municipalité de Delémont veut étoffer son administration. Le Conseil communal souhaite créer 18,6 nouveaux postes de travail plein temps pour permettre à la ville de disposer des ressources humaines nécessaires pour mener son développement à bien. L’exécutif souhaite aussi qu’une étude soit menée pour la création d’un Service des ressources humaines.

 

Ces nouveaux postes de travail coûteraient à la capitale jurassienne 1,4 millions de francs par an. Bonne chose pour Delémont ? Proposition trop gourmande ou inutile ? Le Conseil de ville est appelé à se prononcer le 29 octobre. Pour prendre la température, Pure Politique a ouvert le débat sur RFJ mercredi soir. Notre émission a reçu les élus du législatif Pierre Brulhart (PS), Céline Robert-Charrue (Alternative de gauche), Patrick Chapuis (PCSI), Pierre Chételat (PLR) et Laurence Studer (UDC). Le PDC a décliné l’invitation, expliquant que sa stratégie dans ce dossier n’était pas encore définie. Le débat est à (ré)écouter ci-dessous :

Pure Politique 17.10.18

A noter que le budget 2019 de Delémont est équilibré. Il prévoit même un léger bénéfice, tout en tenant compte de l’engagement de nouveaux personnels sur 6-7 mois. /rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus