Il reste en prison pour deux ans

La justice a condamné l'homme qui comparaissait devant le Tribunal de Moutier pour vols et ...
Il reste en prison pour deux ans

La justice a condamné l'homme qui comparaissait devant le Tribunal de Moutier pour vols et délit de chauffard à 34 mois de prison ferme. Ce ressortissant français avait été arrêté en février dernier à Tavannes après une course-poursuite avec la police

L'homme avait déjà été condamné en France à dix mois de prison avec sursis L'homme avait déjà été condamné en France à dix mois de prison avec sursis

Sa course-poursuite avec la police lui coûtera encore un peu plus de deux ans derrière les barreaux. Le ressortissant français de 23 ans qui comparaissait devant la justice à Moutier depuis lundi a été condamné à un total de 34 mois de prison. En détention depuis son arrestation spectaculaire en février dernier, le jeune homme n’a pas bénéficié du sursis espéré.

C’est en larmes que celui qui s’est rendu coupable d’infractions graves à la circulation routière et de vols en bande notamment, a accueilli le prononcé du jugement. La justice l’a condamné à 22 mois de peine privative de liberté pour avoir mis en danger la vie d’autrui lors de son rodéo routier avec la police entre Sonceboz et Tavannes. S’ajoute à cette sanction une peine de 12 mois de prison pour avoir cambriolé, avec deux autres comparses, plusieurs villas dans la région et causé des dommages matériels importants aux propriétés ciblées. Le président du Tribunal a rappelé à de nombreuses reprises le manque de regrets et de prise de conscience du prévenu qui, en plus de minimiser son implication lors des vols, n’a cessé de cumuler les mensonges au fil des auditions. Tant d’éléments négatifs qui ne permettaient pas d’envisager la mise en application d’un sursis partiel de la peine.

Le jeune homme ayant déjà purgé environ huit mois et demi en prison, il devra donc y rester encore pour un peu plus de deux ans.

Une exclusion du territoire suisse pour une durée de huit ans a également été prononcée à l’encontre de ce ressortissant français. /nme

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus