Au Fuet, on a tiré comme à la Préhistoire

Le championnat suisse de tir préhistorique s’est tenu de samedi à dimanche au Fuet. Pour y ...
Au Fuet, on a tiré comme à la Préhistoire

Le championnat suisse de tir préhistorique s’est tenu de samedi à dimanche au Fuet. Pour y prendre part, les compétiteurs ont eux-mêmes dû fabriquer leur propre équipement

Les 140 participants ont dû fabriquer eux-mêmes tout leur équipement. Les 140 participants ont dû fabriquer eux-mêmes tout leur équipement.

C’est une compétition de tir à l’arc un peu particulière qui s’est tenue au Fuet. De samedi à dimanche, environ 140 participants se sont retrouvés sur invitation du club Arc & Forêt Tavannes pour participer au championnat suisse de tir préhistorique. Pour y participer, les candidats devaient s’équiper d’un matériel artisanal, inspiré des instruments qui étaient utilisés il y a des milliers d’années.

 

Histoire d’un sport

Ce sport a été créé à l’origine par des archéologues qui souhaitaient reproduire les objets retrouvés lors de leurs fouilles, comme le confie Jean-René Wolfsberger, président d’Arc & Forêt Tavannes. « Ils se sont petit à petit pris au jeu » et en ont fait un sport avec des règles, poursuit-il. Le but est de réaliser trois tours d’un parcours comprenant 10 cibles. Chaque participant n’a le droit qu’à une flèche par cible. Au total, 30 tirs par personne sont réalisés.

 

Equipement « maison »

Le matériel doit avoir été confectionné avec des matériaux qui existaient déjà à l’époque. Ni métal, ni plastique ne sont donc tolérés. Pour comprendre comment cet équipement est construit, nous sommes allés rencontrer l’un des participants.

Nouveauté cette année: les participants pouvaient aussi s'affronter dans une compétition de sagaie. Nouveauté cette année: les participants pouvaient aussi s'affronter dans une compétition de sagaie.


Les résultats de la compétition peuvent être retrouvés sur ce lien. /amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus