"Si un appartement est à louer, il ne reste pas longtemps vide"

La commune des Enfers a accordé lundi la vente d'une parcelle pour la construction d'un immeuble ...
"Si un appartement est à louer, il ne reste pas longtemps vide"

La commune des Enfers a accordé lundi la vente d'une parcelle pour la construction d'un immeuble locatif. Le village espère attirer des familles

L'école des Enfers accueille peu d'enfants. La commune veut donc attirer des familles pour la repeupler, et ainsi garantir sa survie. L'école des Enfers accueille peu d'enfants. La commune veut donc attirer des familles pour la repeupler, et ainsi garantir sa survie.

Les Enfers manquent d’âmes… Aujourd'hui, 140 personnes peuplent le village, dont quelques enfants qui profitent de l'établissement scolaire. C'est peu, et l'école est menacée de fermeture, si elle n'accueille pas plus de jeunes.

Pour remédier à ce souci démographique, le village souhaite la création d’un immeuble locatif. 

Samira Frésard, secrétaire communale, nous parle de la motivation principale de ce nouveau projet :

Lundi soir, les citoyens de la commune taignonne ont donné leur accord à la vente d’un terrain pour créer un bâtiment de 6 appartements. Mais seules 27 personnes étaient pour, et 25 contre.

De quoi laisser planer quelques doutes quant à l’avenir du projet, selon Samira Frésard:

Si le projet voit le jour, il a été voté que la parcelle de 1'050 mètres carrés se vendrait à 50 francs le mètre carré. /cto


 

Articles les plus lus