Infirmières et infirmiers neuchâtelois descendent dans la rue

Une cinquantaine de personnes ont manifesté mercredi matin à Neuchâtel pour réclamer l’amélioration ...
Infirmières et infirmiers neuchâtelois descendent dans la rue

Une cinquantaine de personnes ont manifesté mercredi matin à Neuchâtel pour réclamer l’amélioration des conditions de travail du personnel soignant

Une cinquantaine de personnes du monde médical ont manifesté mercredi matin devant la fontaine de la Justice à Neuchâtel Une cinquantaine de personnes du monde médical ont manifesté mercredi matin devant la fontaine de la Justice à Neuchâtel

« 2030 – qui me soignera ? » C’est la question qui était sur les lèvres d’une cinquantaine d’infirmières et d’infirmiers mercredi devant la fontaine de la Justice à Neuchâtel. Une manière d’attirer l’attention sur la pénurie de personnel soignant, un an après le dépôt de l’initiative populaire pour des soins infirmiers forts.

Pour l’occasion, la majorité des participants s’étaient déguisés en patients, alors qu’une minorité avait revêtu la traditionnelle blouse blanche. L’action avait pour but d’illustrer le manque flagrant de personnel soignant pour des soins corrects.

Par la voix de sa présidente, Isabelle Gindrat, l’Association suisse des infirmières et infirmiers a réclamé dans les rues neuchâteloises un cadre législatif et juridique pour pouvoir défendre les soins infirmiers de qualité. « Face au vieillissement de la population, les professionnels de la santé ont besoin d’un soutien clair pour pouvoir continuer de développer des soins de qualités ».

En outre, les manifestants ont aussi réclamé une meilleure rémunération et de meilleures conditions de travail avec un accès facilité à la formation.

L'action s'est également déroulée dans d’autres villes suisses telles que Sion, Lausanne et Zurich. /dsa


Quelques témoignages de gens présents, en commençant par celui de Mélanie De Giacometti, infirmière HES indépendante :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus