Le PCSI veut mettre en avant la convivialité de Moutier

La section prévôtoise du parti jurassien présente quinze candidats au Conseil de ville lors ...
Le PCSI veut mettre en avant la convivialité de Moutier

La section prévôtoise du parti jurassien présente quinze candidats au Conseil de ville lors des élections municipales du 25 novembre

Quelques candidats se présentant au Conseil de ville. De gauche à droite : Claude Girardin, Catherine Zahno, Fabienne Schnyder, Julien Berthold, Jean Wahlen, Michel Bugnon et Stéphane Kottelat.  Quelques candidats se présentant au Conseil de ville. De gauche à droite : Claude Girardin, Catherine Zahno, Fabienne Schnyder, Julien Berthold, Jean Wahlen, Michel Bugnon et Stéphane Kottelat.

Le PCSI veut se faire une place sur la scène politique de Moutier. La section prévôtoise du parti jurassien, créée ce printemps, a présenté lundi ses arguments en vue des élections municipales du 25 novembre. La formation propose une liste de quinze candidats au Conseil de ville, mais elle a décidé de renoncer au Conseil municipal étant donné qu’il s’agit de sa première participation à une élection. Le PCSI dit accorder toute sa confiance aux candidats de l’Entente jurassienne et soutient Marcel Winistoerfer pour sa réélection à la mairie. Il espère toutefois obtenir trois à quatre sièges au législatif.

Le nouveau venu, favorable au transfert de Moutier dans le canton du Jura, insiste sur le fait que chacun a son mot à dire au PCSI. « Nous ne pratiquerons pas le vote bloqué, chacun peut défendre ses idées même si elles ne sont pas partagées par la majorité », indique la section prévôtoise du parti jurassien dans son manifeste de campagne. Selon son président Julien Berthold, également candidat au législatif, c’est ce qui fait la spécificité du PCSI par rapport aux autres partis.

 

Rendre Moutier plus attractive 

La formation souhaite renforcer l’attractivité de la ville et mettre en avant sa convivialité. « On veut donner une meilleure image de Moutier. On remarque que les gens qui viennent de l’extérieur en ont une mauvaise représentation. Moutier a beaucoup d’atouts. Il faut les promouvoir et nos candidats sont de très bons ambassadeurs de cette qualité de vie prévôtoise », explique Julien Berthold. Le PCSI entend développer les manifestations existantes et offrir des conditions permettant à de nouvelles initiatives de voir le jour.

Au niveau financier, la section prévôtoise du PCSI Jura s’oppose à des coupes dans les subventions sportives et culturelles, ainsi que dans les prestations offertes à la population. « Agir de la sorte est la solution de facilité. Cela permettra à très court terme de faire quelques économies. Mais à long terme, ce n’est absolument pas viable, car c’est le serpent qui se mord la queue. Au final, notre ville perdra en attractivité avec forcément moins d’habitants ou encore de commerces », souligne le président de la section prévôtoise. /alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus