Le bilan de la présidente des femmes paysannes

Durant les huit années passées à la tête de l'Union suisse des paysannes et des femmes rurales ...
Le bilan de la présidente des femmes paysannes

Durant les huit années passées à la tête de l'Union suisse des paysannes et des femmes rurales, Christine Bühler, estime avoir rendu l’association plus visible

Christine Bühler était passée dans nos studios il y quelques mois, lors de sa réélection à la présidence de l'Union suisse de paysannes et des femmes rurales. (Photo: archives) Christine Bühler était passée dans nos studios il y quelques mois, lors de sa réélection à la présidence de l'Union suisse de paysannes et des femmes rurales. (Photo: archives)

L’heure est au bilan pour Christine Bühler. Comme annoncé vendredi, la présidente de l’Union suisse des paysannes et des femmes rurales démissionne. Elle quittera ses fonctions lors la prochaine assemblée des délégués en avril. La Tavannoise aura occupé son poste durant huit ans et estime avoir fait son temps. Elle avait pourtant été réélue au printemps dernier pour un mandant de quatre ans, mais elle nous a confié mardi que son départ était déjà prévu à ce moment-là. A l’heure du bilan, Christine Bühler nous a notamment fait part de sa plus grande satisfaction durant ses années de présidence :

La Neuchâteloise Anne Challandes est pour l'heure la seule candidate à la succession de Christine Bühler./anl


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus