Elections maintenues et deuxième recours à Moutier

La Préfecture du Jura bernois permet la tenue des élections du 25 novembre à Moutier, à moins ...
Elections maintenues et deuxième recours à Moutier

La Préfecture du Jura bernois permet la tenue des élections du 25 novembre à Moutier, à moins d’une éventuelle décision contraire. La préfète indique aussi qu’un deuxième recours a été déposé dans le cadre de ce scrutin

Les élections municipales du 25 novembre sont pour l'heure maintenues. (Photo: illustration) Les élections municipales du 25 novembre sont pour l'heure maintenues. (Photo: illustration)

Les élections municipales devraient bien avoir lieu ce dimanche à Moutier. La Préfecture du Jura bernois a retiré l’effet suspensif du recours déposé jeudi dernier. Elle permet donc la tenue du scrutin, à moins d’une éventuelle décision contraire dans les jours à venir. La Municipalité a jusqu’à mercredi pour prendre position sur ce recours qui demande le report des élections. Ses auteurs reprochent aux autorités de la commune, maire en tête, de s’être livrés à des actes qui constitueraient une propagande partisane ne respectant pas les principes constitutionnels.


Un candidat PLR soupçonné de domiciliation fictive

Dans son communiqué, la préfète nous apprend aussi l’existence d’un deuxième recours dans le cadre de cette élection. Il concerne des soupçons de domiciliation fictive. Un candidat au Conseil municipal et au Conseil de ville n’habiterait pas Moutier.

Selon nos informations, ce recours cible un conseiller de ville PLR, qui bien que disposant d’une adresse dans la cité prévôtoise vivrait en réalité à Eschert. Contacté, l’élu concerné confirme faire l’objet d’une procédure et précise avoir fait appel à un avocat pour se défendre. Il ne se livre à aucun autre commentaire.


Un recours qui vise la commune

De son côté, la préfecture estime que le courrier du recourant doit être considéré sous deux angles : d’une part une requête de radier du registre électoral et donc des listes pour les élections le candidat qui n’habiterait pas Moutier ; d’autre part un recours contre les actes préparatoires de l’élection par la Municipalité de Moutier, puisque celle-ci aurait validé la candidature d’une personne n’ayant pas son domicile dans la commune.

La commune doit à présent décider si elle radie ou non le cand du registre des électeurs. Elle doit le faire avant la clôture de ce registre. La Préfecture envisage de suspendre la procédure de recours dans l’intervalle. /ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus