De la prison et une expulsion

Un homme a été sévèrement puni par la justice jurassienne ce vendredi, notamment pour son acte ...
De la prison et une expulsion

Un homme a été sévèrement puni par la justice jurassienne ce vendredi, notamment pour son acte de violence dans une bagarre à Delémont

La justice jurassienne a prononcé une lourde condamnation ce vendredi (archive d'illustration). La justice jurassienne a prononcé une lourde condamnation ce vendredi (archive d'illustration).

Quinze mois de prison ferme, une amende de cent francs, des frais de justice de 31’000 francs et une expulsion du territoire suisse pendant dix ans : c’est la peine prononcée ce vendredi par le Tribunal de première instance à Porrentruy à l’encontre d’un ressortissant étranger. Le prévenu a été reconnu coupable de délit manqué de lésions corporelles graves par dol éventuel, du vol d’un téléphone portable et d’infractions à la Loi sur les stupéfiants.

Les faits principaux remontent à novembre 2017 dans un bar de Delémont. L’homme réclame à un autre la somme de vingt-cinq francs pour un bout de shit qu’il lui a vendu quelques temps auparavant. L’argent n’est pas donné. Le prévenu lui renverse alors de la bière sur la tête, puis le frappe violemment au visage avec le verre. Cet acte marque le début d’une bagarre, et les blessures sont importantes. « Il y avait du sang partout, comme dans Massacre à la tronçonneuse », a déclaré un témoin de la scène a durant la procédure.

 

« On n’est pas dans le tapotage »

Durant son interrogatoire, le prévenu est resté évasif, contradictoire et lacunaire, affirmant s’être défendu et ne pas comprendre pourquoi il était jugé. L’audience a été suspendue pour qu’il puisse prendre connaissance des faits qui lui étaient reprochés. Au final, le juge Pascal Chappuis a parlé de culpabilité grave, de brutalité glaciale et crasse : « On n’est pas dans le tapotage ». Il a aussi fait part du très mauvais comportement du prévenu en prison et de sa mauvaise collaboration avec la justice. L’homme a été condamné ce vendredi pour la neuvième fois depuis 2013. « On est au bout du chemin, il en a assez fait. », a dit le juge au sujet de son expulsion de Suisse.

Le prévenu a déjà passé un an en détention. Menotté, il est directement retourné derrière les barreaux après le verdict pour purger le reste de sa peine. A noter qu’un deuxième prévenu – qui s’est battu dans le bar de Delémont avec l’homme condamné ce vendredi – s’est aussi présenté au tribunal. Mais son procès a été reporté, la justice ayant décidé qu’il devait faire l’objet d’une expertise psychiatrique. /rch 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus