Commentaire sur Moutier : « C’est clair, non ? »

Les élections municipales de ce dimanche à Moutier ont rendu leur verdict : les autonomistes ...
Commentaire sur Moutier : « C’est clair, non ? »

Les Prévôtois ont plébiscité leur maire Marcel Winistoerfer ce dimanche et l’Entente jurassienne est sortie renforcée des élections municipales

Description Marcel Winistoerfer s'est exprimé devant ses partisans ce dimanche, après sa brillante réélection à la mairie de Moutier.

Les élections municipales de ce dimanche à Moutier ont rendu leur verdict : les autonomistes ont signé une victoire éclatante à la mairie. Réélu avec 60,9% des voix, le PDC sortant Marcel Winistoerfer a fait un tabac. Le commentaire de Raphaël Chalverat :

 

« C’est clair, non ? ». Une phrase entendue moult fois ce dimanche chez les militants autonomistes. L’annulation du vote du 18 juin 2017 a incontestablement amené le duel entre Marcel Winistoerfer et Patrick Tobler à devenir un nouveau duel Jura-Berne. Et avec la réélection du candidat de l’Entente jurassienne, à 60,9%, le verdict est net et sans appel. « C’est clair, non ? ». Moutier a réaffirmé qu’elle était une ville jurassienne et qu’il est désormais difficile de prétendre le contraire.

Ce scrutin a été très suivi, et pas que dans la région. Le message prévôtois doit donc être entendu. Partout. On attend à ce propos la décision de la Préfecture du Jura bernois, puisqu’un recours est pendant sur ces élections municipales. Au regard du résultat, annuler ce scrutin semble totalement inconcevable. Mais ne pas l’annuler reviendrait à faire dire à la préfète que Marcel Winistoerfer n’est pas coupable de propagande, alors que le vote du 18 juin a justement été invalidé pour cela. Casse-tête à Courtelary !

Soyons honnêtes, on ne s’attendait pas à un tel score. Dans les stamms autonomistes de l’Ours et de la Gare, tout le monde avait la boule au ventre avant le dénouement. L’annonce du résultat a d’abord été un soulagement. Puis le soulagement s’est transformé en fierté au regard des 700 voix d’écart entre les deux candidats. Marcel Winistoerfer n’a pas été ménagé ces dernières semaines. Les coups ont été durs. Mais ils ont conduit à une forte mobilisation et à un nouvel engagement exemplaire de la jeunesse. Toute la famille autonomiste s’est rangée derrière son maire, et même au-delà.

Ces élections sont un signal fort. Le chemin du Jura reste semé d’embuches, mais Moutier n’arrête pas de marcher. 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus