Le Parlement jurassien divisé sur la géothermie profonde

Le législatif cantonal se prononcera ce mercredi sur une motion d’un élu PDC demandant l’arrêt ...
Le Parlement jurassien divisé sur la géothermie profonde

Le législatif cantonal se prononcera ce mercredi sur une motion d’un élu PDC demandant l’arrêt du projet en Haute-Sorne pour des raisons de sécurité

Le Parlement jurassien donnera son avis sur sa volonté de poursuivre ou non le projet de géothermie profonde dans le canton (photo archive) Le Parlement jurassien donnera son avis sur sa volonté de poursuivre ou non le projet de géothermie profonde dans le canton (photo archive)


Le Parlement jurassien aura du pain sur la planche ce mercredi. Le législatif tiendra à Delémont son avant-dernière séance de l’année. Quelques points donneront lieu à de chauds débats, notamment le budget 2019 de l’Etat. Mais il sera aussi question d’une motion sensible du PDC Christian Spring, qui demande l’arrêt immédiat et définitif du projet de géothermie profonde en Haute-Sorne pour des questions de sécurité envers la population jurassienne.

 

« Pas des cobayes »

Le texte va globalement obtenir le soutien du PDC, puisqu’il émane d’un de ses élus. L’UDC va également apporter son appui. « Il faut donner un signal au Gouvernement : nous ne voulons pas être des cobayes. Ce projet n’est pas adapté au Jura », dit le président du parti et député Thomas Stettler. Au PS, au PCSI et au PLR, impossible de dégager une tendance. Pour ces formations politiques, dont les membres sont partagés, ce sujet est émotionnel. Chacun votera donc en fonction de sa sensibilité ou de son opinion personnelle.

 

« Remplacer le nucléaire et les énergies fossiles »

Du côté du groupe Vert & CS-POP, la balance penche vers un rejet de la motion, même si aucune consigne n’est donnée. « Il est nécessaire de trouver des solutions pour remplacer le nucléaire et les énergies fossiles », nous dit la présidente du groupe Erica Hennequin. Enfin, du côté des Démocrates-chrétiens autonomes, ce sera un rejet et une abstention.

 

Un signal, pas une décision

A noter que l’issue du vote de cette motion ne donnera qu’un signal politique sur la volonté d’arrêter ou de poursuivre le projet de géothermie. Seul le Gouvernement est compétent dans ce dossier. /rch


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus