Un Brésilien retrouve ses racines à Châtillon

Plusieurs membres de la famille Cortat ont émigré au Brésil, à Nova Friburgo, il y a près de ...
Un Brésilien retrouve ses racines à Châtillon

Plusieurs membres de la famille Cortat ont émigré au Brésil, à Nova Friburgo, il y a près de 200 ans. L'un de leurs descendants est revenu dans le Jura ce jeudi

Tiago Cortat De Melo et sa famille, devant la maison d'une des plus anciennes familles Cortat de Châtillon. Tiago Cortat De Melo et sa famille, devant la maison d'une des plus anciennes familles Cortat de Châtillon.

Des retrouvailles peu ordinaires ont eu lieu jeudi à Châtillon : le Brésilien Tiago Cortat De Melo est venu rencontrer ses parents éloignés. L'homme de quarante ans est né au Brésil, où l'un de ses ancêtres, un Cortat venu de Châtillon, a émigré en 1819. Un groupe de Jurassiens fuyait la misère parmi 2’000 suisses, qui ont fondé la cité de Nova Friburgo il y a 220 ans. Tiago Cortat De Melo connaît bien le parcours de ses ancêtres :

Tiago Cortat De Melo est lui-même issu d'une famille de paysans. Il est aujourd'hui militaire dans l'armée de l'air brésilienne. C'est grâce à Facebook qu'il a retrouvé  l’un de ses parents éloignés, le Jurassien Alain Cortat. Les deux hommes ont ensuite pu arranger ensemble une rencontre, car le Brésilien est venu à Paris au début de l'année pour une formation. . Il se réjouit de cette opportunité de découvrir le village de ses ancêtres :

Tiago Cortat De Melo dit accorder beaucoup d'importance à l'histoire de sa famille. Il souhaite également la transmettre à ses enfants. /nbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus