La Coopérative Les Mini-Marchés va disparaître

C’est une enseigne rouge et jaune que l’on retrouve dans de nombreux villages jurassiens : ...
La Coopérative Les Mini-Marchés va disparaître

C’est une enseigne rouge et jaune que l’on retrouve dans de nombreux villages jurassiens : la Coopérative Les Mini-Marchés va être liquidée, en raison de difficultés financières. Les enseignes devraient rester ouvertes, parfois sous un autre nom

Renouveler les stocks après le transfert peut représenter un investissement important pour les nouveaux propriétaires. Renouveler les stocks après le transfert peut représenter un investissement important pour les nouveaux propriétaires.

 

La menace planait dans l’air depuis quelques temps : face à ses difficultés financières, la Coopérative qui gère les Mini-Marchés a choisi de définitivement tirer la prise l’été dernier. Elle cessera ses activités le 31 décembre et sera formellement dissoute dans le courant de l'année prochaine.

À la suite de cette annonce, s'en est suivie une période difficile pour de nombreux gérants qui ont été confrontés à ce choix : abandonner, passer la main, ou reprendre le magasin à leur propre compte.

Dans un contexte difficile pour le commerce de proximité, certains n’ont pas eu le courage de continuer et mettent la clé sous la porte. Le choix de la « simplicité », ironise l’un des gérants pour qui cette décision a été tout sauf facile. Dans certains cas, c’est donc une nouvelle tête qui reprendra l’enseigne.

Parmi les plus grands commerces, certains vont continuer leur activité avec la marque Volg qui était déjà un partenaire des Mini-Marchés. Et ce, soit sous le même nom, soit avec une nouvelle enseigne. Il ne devrait dans ce cas pas y avoir de changement pour les clients, nous dit-on.

 

Vincent Jacquat a recueilli les réactions de certains commerçants :

 

Des négociations parfois délicates

Après l’annonce de sa liquidation, Mini-Marchés a proposé aux gérants de racheter les étagères ou les frigos des magasins. Du mobilier qui dans certains cas appartenait à la Coopérative, et qui, de l’avis de plusieurs gérants, a été proposé à un prix surfait, selon un inventaire mal établi. Certains commerçants ne peuvent d’ailleurs pas s’empêcher de soupçonner Mini-Marchés de tenter de couvrir ainsi ses pertes.

Malgré ces négociations parfois difficiles, il ne faut pas perdre de vue que c’est surtout le manque de clients qui pèse lourd sur certains commerces. « Si les habitants soutenaient leur magasin local, on n’en serait pas là ». C’est ce qu’on entend de la part de plusieurs gérants, parfois résignés.

Contactée par notre rédaction, la direction de la Coopérative a refusé de s’exprimer. Son président, Jacques Gygax, nous a en revanche indiqué qu’une solution avait été trouvée pour chaque magasin. Tous devraient donc poursuivre leur activité l’année prochaine.

 

Des pertes pour les créanciers

Le Conseil d’administration a renoncé au versement des intérêts des prêts et des parts sociales, et ce depuis le 1er janvier 2018 jusqu’à la liquidation formelle de la Coopérative qui devrait intervenir dans le courant de l’année 2019. /vja

 

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus