Les téléskis jurassiens dans l’attente

Les installations des Breuleux et des Genevez n’ont pas encore pu ouvrir cette saison, y compris ...
Les téléskis jurassiens dans l’attente

Les installations des Breuleux et des Genevez n’ont pas encore pu ouvrir cette saison, y compris pendant les fêtes. Elles subissent donc un manque à gagner



Les skieurs jurassiens doivent prendre leur mal en
patience avant de dévaler les pistes des Breuleux (photo) et des Genevez. Les skieurs jurassiens doivent prendre leur mal en patience avant de dévaler les pistes des Breuleux (photo) et des Genevez.

Les téléskis jurassiens rongent leur frein. Ils n’ont pas encore pu ouvrir le moindre jour cette saison. Pire, les installations sont restées fermées pendant la période propice des vacances scolaires. De quoi causer un certain manque à gagner aux Breuleux et aux Genevez. Mais pas de quoi alarmer les responsables des deux téléskis jurassiens.

 

La patience, mère des vertus

« On peut faire de bonnes saisons en commençant en janvier ». Tout de suite, Ismaël Willemin, responsable d'exploitation du téléski des Breuleux, et Laure Negri, responsable des installations aux Genevez, donnent le ton. Pas de panique donc… même si du côté des Breuleux, en particulier, le manque à gagner est important. Sur les deux semaines qui viennent de s’écouler, le téléski brelotier aurait pu encaisser entre 50’000 et 60'000 francs uniquement pour les remontées mécaniques. Si on y ajoute les consommations prises à la buvette, c’est donc un beau pactole qui est passé sous le nez des Breuleux. Reste qu’avec une bonne dizaine de jours d’ouverture dans des conditions optimales le téléski brelotier parviendrait à couvrir ses frais.

 

Pas de chiffre, pas d’alarmisme aux Genevez

La responsable du téléski des Genevez, quant à elle, ne parvient pas à chiffrer le manque à gagner. Laure Negri assure toutefois qu’il ne suffirait que de quelques jours d’ouverture ces prochains mois pour couvrir les frais fixes. Ces derniers atteignent entre 13’000 et 14'000 francs pour la saison. Et ils sont déjà assumés en grande partie par la location de la buvette et un peu de publicité. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus