Un automne pluvieux qui n’a pas effacé la sécheresse de l’été

Les précipitations ont été normales entre la mi-octobre et le mois de décembre mais n’ont pas ...
Un automne pluvieux qui n’a pas effacé la sécheresse de l’été

Les précipitations ont été normales entre la mi-octobre et le mois de décembre mais n’ont pas suffi à recharger les nappes phréatiques qui ont grandement souffert du manque d’eau de cet été

Les épisodes pluvieux de l'automne ont été dans la norme saisonnière. (illustration)  Les épisodes pluvieux de l'automne ont été dans la norme saisonnière. (illustration) 

L’automne a semblé pluvieux. Pourtant, les précipitations de ces deux derniers mois ont été insuffisantes pour que les nappes phréatiques se remettent de la situation préoccupante de l’été 2018 qui a été particulièrement sec.

Pour Christophe Badertscher, responsable du domaine Eaux et Environnement à l’Office de l’Environnement du Canton du Jura, les épisodes pluvieux de l’automne ont été trop courts et pas assez intenses pour recharger pleinement les nappes phréatiques de la région : 

Pour retrouver un niveau d’eau satisfaisant, il faudra des précipitations au moins supérieures à la normale saisonnière dans les prochains mois. À cela s’ajoute le problème du gel qui empêche l’eau de s’infiltrer dans les sols. La recharge des nappes phréatiques est également plus difficile dès le retour des beaux jours, puisque la végétation en croissance absorbe une partie des précipitations.

Selon Christophe Badertscher, il faut donc espérer un printemps pluvieux. Et si les nappes phréatiques n’ont pas retrouvé un niveau satisfaisant d’ici là, il ne reste plus qu’à prier pour un printemps « pourri ». /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus