La pérennité de l’approvisionnement en eau est une préoccupation du Gouvernement jurassien

Le député socialiste Nicolas Girard a manifesté son inquiétude quant à l’approvisionnement ...
La pérennité de l’approvisionnement en eau est une préoccupation du Gouvernement jurassien

Le député socialiste Nicolas Girard a manifesté son inquiétude quant à l’approvisionnement en eau dans le canton dans une question écrite adressée au parlement

L’année 2018 a été touché par de nombreuses sécheresses ce qui a obligé certaines communes à fixer des restrictions d’eaux. L’année 2018 a été touché par de nombreuses sécheresses ce qui a obligé certaines communes à fixer des restrictions d’eaux.

Le Gouvernement jurassien se soucie de la pérennité de l’approvisionnement de l’eau. C’est ce qu’il a rappelé pour répondre à une question écrite du député socialiste Nicolas Girard au Parlement.

Au début de sa réponse, le Gouvernement rassure : la situation actuelle ne demande pas de mesures urgentes. L’exécutif rappelle qu’il a procédé à plusieurs actions stratégiques ces dernières années.

En 2015, une nouvelle loi sur la gestion des eaux est entrée en vigueur. Elle responsabilise fortement les communes à qui il appartient d’entretenir les réseaux d’eau.

Cette année, une révision de la loi sur la gestion des eaux sera proposée au Parlement. Selon le Gouvernement elle amènera des adaptations qui permettront une bonne application des nouvelles normes nationales.

Toujours en 2019, l’Etat finalisera le Plan sectoriel des eaux. Il doit garantir une eau potable en tout temps et une gestion durable des infrastructures.


Politique de sensibilisation pas nécessaire

Selon l’exécutif, elle n’est pas pertinente. Les démarches déjà réalisées et la médiatisation de ce sujet sont largement suffisantes. Le Gouvernement ajoute que l’autofinancement des eaux a provoqué ou provoquera une hausse des prix de l’eau potable et donc réduira la consommation. Enfin, le Gouvernement s’appuie sur une statistique. En 30 ans, la consommation en eau pour l’ensemble des utilisateurs a diminué de 100 litres par jour et par habitant. Ce sont désormais en moyenne 300 litres quotidiens qui sont consommés par personne. /comm-lge 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus