Les ambulances jurassiennes bien notées par les patients

L’Hôpital du Jura a publié mercredi une enquête de satisfaction consacrée aux prestations ambulancières ...
Les ambulances jurassiennes bien notées par les patients

L’Hôpital du Jura a publié mercredi une enquête de satisfaction consacrée aux prestations ambulancières. La grande majorité des patients pris en charge se disent « satisfaits »

L'Hôpital du Jura dispose de trois ambulances de sauvetage. L'Hôpital du Jura dispose de trois ambulances de sauvetage.

« Notre souci majeur reste le temps d’intervention. Nous devons être intransigeants dans ce domaine », commente Olivier Guerdat, porte-parole de l’Hôpital du Jura. L’institution a publié mercredi une enquête de satisfaction concernant les prestations ambulancières. Plus de 98% des 200 personnes interrogées en août et septembre derniers, après une prise en charge par une ambulance de sauvetage de l’H-JU, sont satisfaites du temps d’attente jusqu’à l’arrivée de l’ambulance. Les délais ne doivent pas dépasser 23 minutes (dans 90% des cas), de l’appel à la centrale jusqu’à l’arrivée sur place, pour correspondre aux recommandations de l’Interassociation du sauvetage.


La prise en charge de la douleur et la sécurité au point

Autre point examiné par l'enquête, la prise en charge de la douleur du patient par le personnel ambulancier. Quelque 99% des répondants en sont satisfaits. Plus de 99% des patients interrogés estiment enfin que le comportement du personnel médical a permis de se sentir en sécurité durant la prise en charge.

Les résultats sont quelque peu meilleurs que ceux de l’enquête réalisée en 2015. Olivier Guerdat explique : « Ces dernières années, les ambulanciers ont été particulièrement sensibilisés à respecter la volonté des patients quant au lieu de destination de l'ambulance ». Plus de 97% des répondants estiment que les véhicules jaunes jurassiens ont respecté cette demande.


Le Concept cantonal de médecine d’urgence et de sauvetage devrait encore améliorer les résultats

Selon Olivier Guerdat, le Concept cantonal de médecine d’urgence et de sauvetage (CCMUS), actuellement sur les rails dans le canton, devrait permettre une intervention plus rapide, notamment en cas de malaise cardiaque. « Les prestations ambulancières ne vont pas changer, mais de nouveaux acteurs tels que les premiers répondants, le SMUR et des médecins d’urgence de proximité, appuieront les ambulanciers », ajoute Olivier Guerdat. /mmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus