Les villes et les villages bientôt à l’étroit ?

Dans un mois jour pour jour, le peuple suisse devra se prononcer sur l’initiative contre le ...
Les villes et les villages bientôt à l’étroit ?

Dans un mois jour pour jour, le peuple suisse devra se prononcer sur l’initiative contre le mitage du territoire. Le texte prévoit de geler l’extension de zones à bâtir

Les initiants s'inquiètent de l'extension du bâti au détriment des terres agricoles. Les initiants s'inquiètent de l'extension du bâti au détriment des terres agricoles.

« Le béton ne nourrit pas ». C’est avec ce slogan que le Comité d’initiative contre le mitage du territoire a lancé sa campagne. Les Suisses se prononceront le 10 février sur ce texte qui veut pérenniser le moratoire actuel sur l’extension des zones à bâtir.

Pour les Verts jurassiens qui soutiennent le texte, le tour de vis voulu par le peuple en 2013 ne suffit pas. Les votants avaient alors accepté la révision de la Loi sur l’aménagement du territoire (LAT) qui instaurait un cadre nettement moins libéral que ce qui prévalait jusqu’alors.

Du côté des opposants, les milieux économiques et les partis bourgeois dénoncent une initiative « extrême », inadaptée aux besoins de l’économie et qui risque d’avoir des impacts négatifs sur l’emploi.

Le problème de l’étalement n’est pas l’apanage des cantons urbains. Au contraire, les cantons peu densément bâtis, comme le Jura, possèdent souvent des zones à bâtir surdimensionnées. Pour les spécialistes de l’aménagement du territoire, l’initiative pourrait ainsi favoriser les « mauvais élèves ». En effet, le texte figerait les zones à bâtir actuelles. Les villages où elles sont trop généreuses en profiteraient, là où les communes qui ont fait des efforts pourraient être prétéritées. /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus