Combat à trois à la mairie de Fontenais

Yves Petignat, François De Roulet et Willy Scherler sont candidats pour succéder au démissionnaire ...
Combat à trois à la mairie de Fontenais

Yves Petignat, François De Roulet et Willy Scherler sont candidats pour succéder au démissionnaire Gregory Pressaco à la tête de la commune fusionnée

La commune de Fontenais est convoitée: trois candidats brigueront la mairie le 3 mars prochain (archive d'illustration). La commune de Fontenais est convoitée: trois candidats brigueront la mairie le 3 mars prochain (archive d'illustration).

La mairie de Fontenais sera disputée. Trois personnes ont déposé leur candidature pour succéder au démissionnaire PDC Gregory Pressacco. L’élection aura lieu le 3 mars prochain.

Premier candidat, sans étiquette, mais soutenu par les partis représentés au Conseil communal : Yves Petignat. Le journaliste et ancien porte-parole du Gouvernement jurassien s’est présenté à la demande de citoyens, dit-il, pour assurer une transition sereine après la démission du maire sortant. Yves Petignat est appuyé par le groupe PS/Verts et par le PDC.

Deuxième candidat : François De Roulet. C’est la quatrième fois que le sans-parti tente sa chance pour accéder à la tête de la commune fusionnée. Il avait largement échoué en 2012 (11% des voix contre Yves Daucourt), en 2014 (25% des voix contre Gregory Pressaco) et en 2017 (21% des voix, à nouveau contre l’actuel élu PDC). François De Roulet estime que la commune se trouve dans l’impasse au niveau de ses finances et que les partis politiques ne sont pas parvenus à les redresser, faute de volonté claire. Il s’engage pour y remédier.

Un troisième candidat est aussi sorti du bois pour l’élection du 3 mars : Willy Scherler. Sans-parti, cet homme actif dans les milieux associatifs a déjà siégé au conseil communal de Fontenais entre 1996 et 2004. Lui aussi affirme être en liste pour sortir la commune de l’impasse financière. Il souhaite également une meilleure organisation administrative. Willy Scherler dit vouloir être un maire de terrain.

Pour rappel, le maire sortant Gregory Pressaco a présenté sa démission pour le mois prochain. Il a été nommé responsable technique du SIDP, le Syndicat intercommunal du District de Porrentruy. Cette fonction est jugée incompatible avec celle de chef de file d’une commune. /rch


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus