Serafe, c'est raté !

L’entreprise zurichoise, qui remplace Billag depuis cette année, a envoyé des factures de la ...
Serafe, c'est raté !

L’entreprise zurichoise, qui remplace Billag depuis cette année, a envoyé des factures de la redevance audiovisuelle parfois truffées d'erreurs ces derniers jours

Différentes erreurs se sont glissés dans certaines factures envoyées par Serafe. Différentes erreurs se sont glissés dans certaines factures envoyées par Serafe.

Les Suisses ont réceptionné ces derniers jours des courriers de la part de Serafe, l’entreprise zurichoise, qui remplace Billag depuis le 1er janvier 2019 pour la perception de la redevance audiovisuelle. Des courriers qui réservaient parfois de drôles de surprises à leurs destinataires… Des factures pleines d’erreurs ont été envoyées à plusieurs ménages. Toutes les communes jurassiennes sont touchées, comme le révèle Yann Voillat, responsable du contrôle des habitants pour le Jura. « Parmi les erreurs qui ont été relevées, on trouve sur certaines factures des noms de personnes qui habitaient dans l’appartement par le passé… Serafe n’a pas pris en compte les déménagements, lorsqu’elle a envoyé les courriers. » Ainsi, au Noirmont, un citoyen a reçu une facture qui comportait 18 noms différents ! Autre faute fréquemment observée : sur une même facture, on trouve les noms de plusieurs voisins de palier qui partagent la même adresse.

« Nos données sont correctes » selon Yann Voillat

« 98% des données transmises par le canton sont correctes »

Toutes les communes se disent surchargées d’appels de citoyens désireux de signaler des erreurs. « En cas d'erreur, veuillez prendre contact directement avec votre contrôle des habitants », se dédouane Serafe dans ses missives.

« C’est beaucoup de travail pour les administrations communales, explique Yann Voillat. Les citoyens les accusent d’un travail mal fait, alors que ce n’est pas le cas. »

Mais alors, d’où vient l’erreur ? Serafe ne s’est pas basé sur les données de l’ancienne société Billag, mais est repartie de zéro en obtenant de chaque canton - dont le Jura - un fichier qui recense toutes les personnes qui composent chaque foyer, celles qui ont déménagé, etc. Ce registre est lui-même établi sur la base des informations remontées par chacune des communes. « Nous avons fait les vérifications entre notre registre et celui de nos communes : dans 98% des cas, les données que le canton a transmis à Serafe sont correctes. C’est le traitement de ces données par l’entreprise qui a été mal fait », avance sans détour Yann Voillat, chargé de contrôler et tenir ce registre à jour pour le Jura.

Yann Voillat : « Une réunion de crise avec Serafe »

Rétablir la situation au plus vite

Avoir Serafe au téléphone pour faire réclamation relève du parcours du combattant. Nous avons essayé, en vain car leurs lignes sont surchargées. « Tous nos opérateurs sont occupés, mais votre appel est très important pour nous », annonce pourtant le répondeur... Une réunion de crise a été organisée mardi entre plusieurs cantons et Serafe, afin d’exiger que les problèmes soient rapidement réglés. Les Etats et l’Association suisse du service des habitants ont demandé à l’entreprise de renforcer sa hotline pour traiter elle-même les réclamations, de ne faire aucun rappel de facture tant que les problèmes subsistent et d’analyser de ce qui n’a pas fonctionné. Le canton du Jura a par ailleurs transmis quelques conseils en cas d’erreurs sur vos factures :

- si l’adresse sur la facture n’est pas la bonne, ne la payez pas pour le moment et exigez de Serafe les corrections nécessaires au préalable ;

- si l’adresse est bonne mais que d’autres noms figurent sur votre facture, vous pouvez éventuellement la payer tout en signalant l’erreur à Serafe.

Pour rappel, le montant de la redevance est le même pour tout le monde : 365 francs par an. Or, cette somme peut-être différente d’une facture à l’autre, tout simplement parce que le paiement est échelonné la première année. /jpi-cto

Le montant du paiement transitoire ajoute à la confusion


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus