Du bois jurassien pour la nouvelle patinoire

Ce sont plus de 4'000 mètres cubes de bois qui vont être coupés dans les forêts de la région ...
Du bois jurassien pour la nouvelle patinoire

Ce sont plus de 4'000 mètres cubes de bois qui vont être coupés dans les forêts de la région et utilisés pour la patinoire d’Ajoie et du Clos du Doubs. L’opportunité est belle pour la filière du bois dans le Jura

La scierie de Vendlincourt vivra aussi au rythme de la nouvelle patinoire ces prochaines semaines (photo : groupe Corbat). La scierie de Vendlincourt vivra aussi au rythme de la nouvelle patinoire ces prochaines semaines (photo : groupe Corbat).

Le SIDP, le Syndicat intercommunal du district de Porrentruy, veut mettre le bois local en avant dans son projet de patinoire. Le maître d'ouvrage a donné mandat ces derniers jours au groupe Corbat. Celui-ci travaillera en collaboration avec plusieurs acteurs. Ce ne sont pas moins de 4'000 mètres cubes de sapin, d’épicéa, de frêne et de hêtre qui seront coupés dans les forêts jurassiennes et en particulier ajoulotes. C’est 5% du bois de qualité coupé chaque année dans le Jura. Les gardes forestiers sont aujourd’hui à pied d’œuvre pour localiser de l’essence de qualité. Une fois prêt, le bois servira notamment de charpente ou encore dans les gradins et les vestiaires du nouvel édifice. 

 

Grosse charge de travail, belle opportunité

La scierie Corbat à Vendlincourt s’occupera de la découpe des feuillus, mais prendra aussi à sa charge une partie des résineux. Ces démarches demandent une certaine organisation, selon le directeur adjoint du groupe Corbat, Gauthier Corbat.

Et les premières livraisons seront faites en septembre. Les employés de la scierie ajoulote seront bien occupés ces prochaines semaines. Ils devront consacrer un mois et demi de sciage uniquement pour la patinoire. Mais cette démarche est une grande chance pour la région, selon Gauthier Corbat.

L’opportunité est belle également pour les communes ajoulotes d’écouler le bois de leurs forêts à des prix corrects : environ 100 francs le mètre cube. Une bonne nouvelle, alors que certaines doivent parfois brader l’épicéa et le sapin en raison du bostryche. Le bois de ces résineux est vendu alors entre 50 et 60 francs le mètre cube. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus