Moutier : le projet de l’association « Réconciliation » fait réagir

Les autonomistes de Moutier Ville Jurassienne, les anti-séparatistes de Moutier-Prévôté, ainsi ...
Moutier : le projet de l’association « Réconciliation » fait réagir

Les autonomistes de Moutier Ville Jurassienne, les anti-séparatistes de Moutier-Prévôté, ainsi que le maire de la ville livrent leurs impressions

Une nouvelle idée est née pour l'avenir institutionnel de Moutier (archive d'illustration). Une nouvelle idée est née pour l'avenir institutionnel de Moutier (archive d'illustration).

L’idée émise ce vendredi par la nouvelle association « Réconciliation », à Moutier, de permettre à la ville d’être à la fois bernois et jurassienne, a fait réagir. Les mouvements militants et le maire Marcel Winistoerfer nous ont confié leurs impressions.

« J’espère pouvoir habiter dans la partie jurassienne », dit ironiquement Laurent Coste. Le directeur de campagne de Moutier Ville Jurassienne se demande s’il faut en rire ou en pleurer. Il estime que le fond de l’idée est grave : elle divise la population plutôt que de la réconcilier. « On est tous Prévôtois », clame-t-il. Pour Laurent Coste, la démarche de l’association « Réconciliation » est un baroud de la dernière chance. « Il faut maintenant aller au bout du processus et transférer Moutier dans le Jura pour appliquer la volonté populaire. Une ou deux années plus tard, toutes les tensions seront apaisées », affirme Laurent Coste.

De son côté, le mouvement anti-séparatiste « Moutier-Prévôté » ne soutient pas le projet, estimant son application difficile à mettre en place. « Des recours sont en traitement devant la justice, il faut aller au bout avant d’envisager la suite », dit le porte-parole Patrick Roethlisberger. « Nous militons pour une ville complète dans le canton de Berne. Un morcèlement n’est donc pas une vision défendable », ajoute-t-il.

Enfin, le maire autonomiste de Moutier estime que séparer la ville en deux est impensable. « Je ne vois pas comment ce serait réalisable », juge Marcel Winistoerfer. Et de revenir sur le 18 juin 2017 : « Moutier est une ville jurassienne, les citoyens l’ont décidé ainsi. On ne revient pas sur cette décision. Il faut aller dans le Jura le plus vite possible, tout le monde s’y fera ». Marcel Winistoerfer insiste encore sur le climat qui règne en ville : « Dire que Moutier est divisée, c’est faux ! ». Le maire estime que la grande majorité des Prévôtois veut aujourd’hui aller de l’avant. /rch


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus