La BCJ réalise le plus gros bénéfice net de son histoire

La Banque cantonale du Jura a bouclé l’année 2018 sur un bénéfice net de 9,9 millions de francs ...
La BCJ réalise le plus gros bénéfice net de son histoire

La Banque cantonale du Jura a bouclé l’année 2018 sur un bénéfice net de 9,9 millions de francs. Le total du bilan s’établit à 3,150 milliards. Les dirigeants de la banque se réjouissent de ce « bel exercice »

La BCJ a le sourire: elle affiche un bénéfice net de 9,9 millions de francs. La BCJ a le sourire: elle affiche un bénéfice net de 9,9 millions de francs.

La Banque cantonale du Jura a présenté mardi avec le sourire ses résultats 2018. Le total du bilan a progressé de 4,8% sur un an, pour s’établir à 3,150 milliards. Quant au bénéfice net, il affiche 9,9 millions de francs, en hausse de 2,8% par rapport à 2017, ce qui constitue tout bonnement le record absolu de l’établissement. Cette progression est notamment due à la forte croissance de 152 millions de francs des créances hypothécaires (+7% sur un an). Dans le contexte des taux hypothécaires historiquement bas, c’est l’augmentation du volume qui a permis ce résultat. La BCJ estime avoir attiré de nouveaux propriétaires, mais elle a également gagné des parts de marché au détriment des établissements concurrents.

Lors de son assemblée générale le 30 avril prochain, la BCJ proposera donc le versement d’un dividende de 1.85 CHF par action ; ce montant, déjà octroyé en 2017, est le plus haut proposé à ce jour.


La future succursale de Moutier apparaît déjà dans les comptes

Au chapitre des dépenses, on notera la hausse de 1,5% des charges d’exploitation, qui se sont élevées à 27 millions en 2018. Une augmentation liée notamment à l’engagement de six personnes dans la perspective de l’ouverture d’un nouveau guichet à Moutier. L’annonce de cette implantation avait été faite dès le vote communaliste de juin 2017 sur l’appartenance cantonale de la ville. Aujourd’hui, quelle que soit l’issue finale des recours contre le vote, la BCJ reste convaincue que sa présence à Moutier est pertinente.

La présidente du Conseil d’administration, Christina Pamberg :

La présidente du Conseil d'administration de la BCJ, Christina Pamberg. La présidente du Conseil d'administration de la BCJ, Christina Pamberg.

L’ouverture de cette nouvelle succursale ainsi que la poursuite du programme de digitalisation de la banque se reflèteront dans les résultats de l’année 2019. La BCJ s’attend donc à une année moins faste, mais se dit « convaincue que ces investissements sont importants pour l’avenir de la banque et qu’ils porteront leurs fruits à moyen terme ». /lad


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus