« Nos jeunes, c’est l’avenir de notre profession »

Le concours des métiers de bouche a réuni 49 apprentis de 2e et 3e année mercredi à Delémont ...
« Nos jeunes, c’est l’avenir de notre profession »

Le concours des métiers de bouche a réuni 49 apprentis de 2e et 3e année mercredi à Delémont. Claude Froté, chef étoilé d’un restaurant neuchâtelois, a présidé le jury

Claude Froté juge la relève avec bienveillance. Claude Froté juge la relève avec bienveillance.

De bonnes odeurs se sont échappées de l'Ecole professionnelle artisanale à Delémont mercredi. Les apprentis de 2e et 3e année boulangers-pâtissiers, cuisiniers et spécialistes en restauration se sont affrontés dans le cadre du concours des métiers de bouche.

Les participants ont confectionné cocktails, entrées, plats et desserts sous le thème: « La passion, moteur de l’artisanat » . Douze juges ont ensuite dégusté et noté les produits. Claude Froté, chef étoilé du restaurant neuchâtelois « Le Bocca », 17 points au Gault&Millau, a présidé le jury de cette 16e édition.

Marceline Michon a rencontré le chef pendant la dégustation

Le jury était composé de professionnels de la restauration mais aussi de représentants des consommateurs. Beatriz Piresmartins a fait partie des juges pour la première fois. La jeune boulangère-patissière a remporté le concours des métiers de bouche il y a deux ans. Elle travaille aujourd'hui dans une boulangerie de Courfaivre.

« Ca change notre regard sur le travail des autres »

Marine Fleury, de Courtételle, a remporté le premier prix chez les boulangers-pâtissiers de 3e année. La première place est revenue à Noémie Prongué, de Buix, en 2e année. Gilles Maillhot, de Tramelan, en 3e année, s'est imposé chez les cuisiniers. Jonas Bürki, de Courroux, a glané le premier prix dans l'année inférieure. Dylan Freitas, de Bassecourt, a été le meilleur des spécialistes en restauration de 3e année. Sarah Juillerat, de Delémont, s’est elle aussi imposée en 2e année. /mmi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus