Les Jurassiens refusent l’initiative contre le mitage

Les habitants du canton du Jura ont dit « non » dimanche à 61,6% au texte des Jeunes Verts ...
Les Jurassiens refusent l’initiative contre le mitage

Les habitants du canton du Jura ont dit « non » dimanche à 61,6% au texte des Jeunes Verts. L’initiative n’a été acceptée que dans cinq communes franc-montagnardes

Les Jurassiens n'ont pas voulu de l'initiative contre le mitage ce dimanche (photo : archives). Les Jurassiens n'ont pas voulu de l'initiative contre le mitage ce dimanche (photo : archives).

Les Jurassiens ne veulent pas d’un gel des zones à bâtir en Suisse. Ils ont refusé dimanche par 61,6% des voix l’initiative des Jeunes Verts contre le mitage du territoire. Le « non » atteint 65,5% dans le district de Porrentruy, 60% dans celui de Delémont et 57,8% aux Franches-Montagnes. Seules quatre communes taignonnes ont accepté le texte. Il s’agit de Soubey, Lajoux, Muriaux et La Chaux-des-Breuleux qui a glissé le « oui » le plus net dans les urnes (55,9%). Ederswiler est la localité qui a refusé le plus massivement l'initiative (82,8%). Le taux de participation a atteint 29,9%. 

La réaction du conseiller national jurassien Jean-Paul Gschwind qui militait contre le texte :  

La réaction du porte-parole des Verts jurassiens, Jean-Marc Comment : 

La carte des résultats (graphique : jura.ch) La carte des résultats (graphique : jura.ch)

Soutien de grandes villes

Au niveau national, le texte a été rejeté à 63,7%. Aucun canton n’a soutenu le texte. Le Valais s’est montré le plus virulent avec 78,7% de « non ». À l’inverse, le refus des Genevois s’est limité à 52,3%, celui de Neuchâtel à 53,8%. Le « non » des autres cantons romands s’est également situé sous la moyenne nationale : 62% à Fribourg, 62,9% dans le canton de Vaud et 65% à Berne.

Un clivage grandes villes et campagne s’est dessiné côté francophone. Genève, Lausanne, Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, Fribourg et Bienne ont soutenu le texte. Outre-Sarine, seules de petites communes ou des quartiers en ont fait de même. Au total, le camp du « non » a réuni quelque 1,291 million de voix. Environ 737'000 votants ont accepté le texte.

Baptisée « Stopper le mitage – pour un développement durable du milieu bâti », le texte exigeait un gel de la surface totale des zones à bâtir. Lancée par les Jeunes Verts et défendue par la gauche et les organisations de protection de l’environnement, l’initiative souhaitait encourager la construction de quartiers durables en agglomération et protéger les terres agricoles. Le texte était combattu par la droite et les milieux économiques. Pour eux, la révision de la loi sur l’aménagement du territoire votée en 2013 suffisait à contrer le mitage. Ils estimaient également que le texte serait nuisible au développement économique et mènerait à une hausse des loyers. /alr-gtr-ats 

Retrouvez notre débat consacré à l’initiative dans Place publique ici


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus