S’adapter, la ligne de conduite des garagistes

Le nouveau président de l’UPSA Jura/Jura bernois Frédéric Bassin dévoile ses principaux défis ...
S’adapter, la ligne de conduite des garagistes

Le nouveau président de l’UPSA Jura/Jura bernois Frédéric Bassin dévoile ses principaux défis, parmi lesquels la défense de la formation professionnelle et des petites structures

Frédéric Bassin prend ses nouvelles fonctions avec optimisme et volonté. Frédéric Bassin prend ses nouvelles fonctions avec optimisme et volonté.

S’il y a bien un métier qui ne fait qu’évoluer, c’est celui de garagiste. Ceux qui arrivent en fin de carrière le disent suffisamment : « ce n’est plus le métier que j’ai appris, tout a changé » ! L’adaptation est obligatoire, la formation continue essentielle. Le nouveau président de la section Jura/Jura bernois de l’Union professionnelle suisse de l’automobile (UPSA) en est bien conscient. Elu vendredi soir pour deux ans, Frédéric Bassin sait qu’il aura plusieurs défis à relever, à commencer par la mise en place de la nouvelle convention collective de travail, pour laquelle a œuvré son prédécesseur Paul Montavon de Glovelier. Le garagiste de Renan compte aussi s’employer à maintenir les classes de formation à l’école professionnelle de Porrentruy, afin que la relève puisse continuer à apprendre le métier dans la région.

Les défis environnementaux bousculent également la branche. Le développement des véhicules électriques semble inévitable, mais Frédéric Bassin ne pense pas que ce soit la solution. « Même si ces véhicules vont nous permettre de faire un grand pas en avant, on oublie d’évoquer leur production et la destruction de leurs batteries », analyse-t-il.

Frédéric Bassin et sa vision de la voiture électrique

Patron d’un garage comprenant trois salariés, le nouveau président sera aussi sensible aux petites structures. Là encore, l’avenir passe par l’adaptation : « nous devrons nous diversifier, c’est clair ! La location de véhicules sera l’une des solutions. La nouvelle génération ne voudra peut-être pas toujours avoir une voiture et préférera la louer… Mais notre plus grande force, c’est et cela restera le contact avec le client », conclut Frédéric Bassin. /clo

Frédéric Bassin et l'avenir des petits garages


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus