Une commune bâloise soutient le développement de Val Terbi

La ville de Riehen, dans le canton de Bâle-Campagne, a un partenariat avec la commune vadaise ...
Une commune bâloise soutient le développement de Val Terbi

La ville de Riehen, dans le canton de Bâle-Ville, a un partenariat avec la commune vadaise. Elle subventionnera plusieurs de ses projets durant dix ans

La commune de Val Terbi est subventionnée depuis fin 2018 pour divers projets d'utilité publique. (Image : archives) La commune de Val Terbi est subventionnée depuis fin 2018 pour divers projets d'utilité publique. (Image : archives)

C’est une entente plutôt inhabituelle entre deux communes : la ville de Riehen, voisine de Bâle, subventionne la commune jurassienne de Val Terbi. Elle contribuera à des projets spécifiques, à hauteur de 50'000 francs par an pendant 10 ans : en décembre dernier, c’est la rénovation de l’école de Corban qui a été privilégiée. Le maire de Val Terbi, Michel Brahier, se réjouit de cette opportunité. Il explique que c’est la commune de Riehen qui a contacté les élus de Val Terbi. Selon lui, c’est notamment parce qu’elle est « fraîchement fusionnée » que la commune vadaise a été choisie, mais aussi parce qu’elle a de nombreux projets en cours qui n’attendent que d’être développés.


Un projet par an

Concrètement, la ville bâloise finance chaque année un projet précis. Val Terbi présente aux élus de Riehen tous les travaux en attente, et ce sont eux qui tranchent. Cette façon de faire ne pose toutefois aucun problème à Michel Brahier : « une aide financière est la bienvenue pour tous les projets», assure l’élu. Cette contribution servira donc à de nombreux projets communaux déjà sur les rails, comme l’assainissement de bâtiments publics ou la réfection de routes. « On ne va pas ouvrir un dossier spécifique », assure toutefois le maire.  

Volonté d'entraide entre les communes

Du côté de la commune de Riehen, c'est sa bonne situation financière qui lui permet de former de tels partenariats. C’est ce qu’explique le conseiller municipal en charge du dossier à Riehen, Guido Vogel :

Parmi les critères retenus, la proximité physique de Val Terbi, qui permet de favoriser les échanges entre les deux zones linguistiques. Mais aussi le grand nombre de projets à développer. Guido Vogel l'explique, les élus choisissent ceux qu'ils souhaitent subventionner en fonction de critères sociaux, mais aussi écologiques : la ville de Riehen met l'accent sur le développement durable, et souhaite encourager Val Terbi à faire de même. /nbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus